1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sidaction : 4,4 millions d'euros récoltés

Le Parisien26/03/2018 à 10:55

Sidaction : 4,4 millions d'euros récoltés

Un bon bilan. L'édition 2018 du Sidaction s'est achevée dimanche soir avec des promesses de dons de 4,4 millions d'euros (M€) de promesses de dons, selon les organisateurs. C'est un peu mieux que l'an passé, où le total des sommes collectées lors de cet événement caritatif annuel relayé à la radio et la télévision en faveur de la prévention et de la recherche sur le sida avait été de 4,07 millions.« Nous sommes soulagés de voir que les donateurs sont encore mobilisés, malgré les craintes de banalisation de l'épidémie », a réagi la directrice générale de l'association Sidaction, Florence Thune. Le cru 2018 a été marqué « par un don exceptionnel d'un grand donateur », a aussi indiqué dans un communiqué l'association, qui n'en a pas précisé le montant.Un contexte de progression des «idées fausses »Les fonds seront « reversés à des programmes de recherche et de soins et à des programmes associatifs de prise en charge et d'aide aux malades, en France et à l'international ».Cette édition était la première à se dérouler sans Pierre Bergé, décédé en septembre et remplacé à la présidence par Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel de médecine en 2008 avec Luc Montagnier pour la découverte du virus du sida en 1983.Quelques jours avant le début du Sidaction, l'association s'était alarmée de la progression ces dernières années des « idées fausses » sur le sida. 21 % des 15-24 ans pensent, à tort, que le sida peut se transmettre par un baiser. En 2015, ils étaient 15 % à le croire. « Il y a eu un balancier, analysait dimanche, sur France Inter, la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il y a eu une génération nourrie de la peur du sida dans les années 1980, quand le sida est apparu, avec une angoisse autour de la sexualité et ça a été très dur pour cette jeunesse. Puis, quand les nouveaux traitements sont arrivés, je pense qu'on a relâché la pression de l'information, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer