Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Si les jeux de société étaient des équipes de foot
So Foot16/04/2020 à 06:00

Si les jeux de société étaient des équipes de foot

Ils en ont traumatisé certains, passionné d'autres, mais n'ont jamais laissé personne indifférent. Sortis des placards et des greniers depuis le début du confinement, les jeux de société ont créé autant de guerres familiales que les matchs de foot. Peut-être plus. Mais à quelles équipes de foot ressemblent les plus iconiques d'entre eux ?

Monopoly = Le Real Madrid V1 de Zinédine Zidane


Pas de grande équipe de foot sans taulier. Pas de partie de Monopoly sans banquier. Généralement, celui qui prend possession de la banque est le plus fort/la plus forte de la maison. Au hasard un grand frère préférant la castagne au dialogue ou une grande sœur adepte de la manipulation psychologique. Est-ce qu'on connaît personnellement Sergio Ramos ? Non. Est-ce qu'on est sûr qu'il faisait la banque au Monopoly ? Oui. Classique parmi les classiques, connu et apprécié dans le monde entier, le Monopoly n'est peut-être pas le meilleur en valeur absolue, mais il est celui qui a réussi la meilleure équation qualité + renommée + mondialisation. Un jeu où on s'embrouille pour un oui ou pour un non, lors duquel il n'est pas rare de mettre un petit coup de pression à l'arbitre ou à l'adversaire, mais aussi et surtout des parties épiques qui bâtissent des victoires qui marquent une famille pour l'éternité. L'histoire, en somme.

Si les pâtes étaient des joueurs de foot


UNO = L'Atlético de Madrid de Diego Simeone


La quintessence de la violence du jeu de société. Une création du diable qui annihile toute notion d'amitié, de lien du sang ou d'amour. Un jeu qui n'en a que le nom où une célébration de victoire les mains sur les testicules serait presque jugée fébrile. Le Uno, c'est de l'intensité et de la bagarre de la première à la dernière minute de jeu. Le Uno, c'est deux objectifs : gagner peu importe la manière et détruire son adversaire, moralement ou physiquement, les deux étant le mieux. Spectaculaire pour certains, répétitif pour d'autres, ce jeu ne laisse personne indifférent et a le respect de tous. Surtout de ceux qui posent la dernière carte.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer