1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Shutdown : retards importants dans les aéroports de New York et Philadelphie
Le Parisien25/01/2019 à 22:03

Shutdown : retards importants dans les aéroports de New York et Philadelphie

Le ciel américain commence à pâtir du shutdown de l'administration américaine. De nombreux vols ont enregistré ce vendredi des retards importants à l'arrivée et au départ de l'aéroport new-yorkais LaGuardia, qui a été contraint d'espacer les atterrissages du fait d'un absentéisme inhabituel au sein du personnel, conséquence du shutdown.Les personnels du contrôle aérien ne sont pas payés depuis plus d'un mois. De nombreux retards ont aussi été constatés du côté des aéroports de Newark (New Jersey) et Philadelphie (Pennsylvanie). Mais avec l'annonce de la fin temporaire du shutdown par le président américain vendredi, la situation devrait rentrer dans l'ordre prochainement. All the planes in the sky right now from North Carolina to New York. The people in charge of keeping these planes separated on the ground and in the air have not been paid for a month. pic.twitter.com/QOccYZ00TG-- Yashar Ali (@yashar) 25 janvier 2019L'autorité de contrôle de l'aviation civile américaine (FAA) a indiqué avoir enregistré une « légère hausse des arrêts maladie », dont l'impact a été compensé par un « renforcement des équipes », « une réorientation du trafic » et « un espacement plus important entre appareils lorsque c'est nécessaire ».Selon un avis posté sur le site de la FAA, les retards atteignaient, en moyenne, 41 minutes à l'arrivée à LaGuardia, le troisième aéroport de la région de New York, de loin le plus petit, consacré essentiellement aux vols intérieurs aux Etats-Unis.« L'impact » était « minimal »Un porte-parole de la FAA a affirmé que « l'impact » était « minimal » sur le fonctionnement de l'aéroport et que les standards de sécurité étaient respectés. D'après une source proche d'une grande compagnie aérienne, le trafic n'était pas complètement interrompu, contrairement à ce qu'affirmaient plusieurs médias.En début d'après-midi vendredi, le site de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jy831
    25 janvier19:59

    Normal ils sont moins nombreux et sont donc obligés de regrouper les secteurs de controle;ça veut dire qu'un controleur travaille sur 2 ou 3 fois plus d'espace et prend donc moins d'avions par unité d'espace.La situation peut arriver a un blocage total s'il n'y a plus le personnel minimum pour faire tourner le systéme. A ce moment le pays sera vraiment paralysé et l'économie prendra un coup ou cout énorme.D'autant plus que les controleurs sont tous démocrates car Reagan les avait tués.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer