Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Shinzo Abe adresse une offrande au sanctuaire de Yasukuni

Reuters21/04/2016 à 11:24
 (Actualisé avec réaction de la Chine) 
    TOKYO, 21 avril (Reuters) - Le Premier ministre japonais, 
Shinzo Abe, a effectué jeudi une offrande rituelle au sanctuaire 
de Yasukuni, à l'occasion de la fête du printemps au Japon, ce 
qui pourrait susciter la colère de la Chine alors même que les 
deux voisins asiatiques se préparent à une réunion destinée à 
apaiser leurs relations. 
    Le sanctuaire de Yasukuni est perçu en Chine et en Corée du 
Sud, victimes du militarisme japonais au cours de la première 
moitié du XXe siècle, comme un symbole du passé expansionniste 
de leur voisin. Le Japon y honore la mémoire de ses anciens 
combattants, parmi lesquels 14 haut responsables déclarés 
coupables de crimes de guerre à l'issue de la Seconde Guerre 
mondiale. 
    Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, 
s'apprête à se rendre à Pékin où, selon les médias japonais, il 
pourrait rencontrer son homologue chinois Wang Yi le 30 avril. 
    "Je suis au courant de l'offrande d'un 'masakaki' (arbre 
sacré)", a dit le secrétaire général du gouvernement japonais, 
Yoshihide Suga, lors d'une conférence de presse. "Il (Shinzo 
Abe) l'a fait en tant que particulier et n'a pas puisé dans les 
fonds publics", a-t-il précisé. 
    A Pékin, Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des 
Affaires étrangères, a fait remarquer que la mémoire de certains 
criminels de guerre était honorée au sanctuaire de Yasukuni. 
    "Nous demandons au Japon de bien réfléchir, dans un esprit 
d'honnêteté, à son passé d'envahisseur(...), et de prendre des 
mesures pour recouvrer la confiance de ses voisins asiatiques et 
de la communauté internationale", a-t-elle déclaré lors de son 
point de presse quotidien. 
    Seiichi Eto, conseiller spécial de Shinzo Abe, s'est quant à 
lui rendu jeudi matin dans le sanctuaire shintoïste, situé dans 
le centre de la capitale, ont rapporté les médias nippons. Des 
députés devraient s'y rendre également vendredi. 
    La dernière visite de Shinzo Abe à Yasukuni, en décembre 
2013, avait provoqué la fureur de Pékin comme de Séoul, et lui 
avait valu, fait rare, des critiques des Etats-Unis. 
    Depuis qu'il est devenu Premier ministre en décembre 2012, 
Shinzo Abe a adressé des offrandes rituelles à Yasukuni lors des 
fêtes du printemps et de l'automne. Il avait fait un don 
financier en août dernier, au moment du 70e anniversaire de la 
défaite du Japon dans la guerre du Pacifique, mais n'avait pas 
effectué alors de visite au sanctuaire. 
 
 (Kaori Kaneko; Bertrand Boucey et Eric Faye pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.