Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

STATOILHYDRO ASA NK 2,50

20.83EUR
-0.81% 
Ouverture théorique 0.00

NO0010096985 DNQ

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    20.82

  • clôture veille

    21.00

  • + haut

    20.90

  • + bas

    20.76

  • volume

    3 070

  • valorisation

    69 544 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    20.04.18 / 11:47:19

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter STATOILHYDRO ASA NK 2,50 à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter STATOILHYDRO ASA NK 2,50 à mes listes

    Fermer

Shell avertit que le Brexit pourrait freiner ses cessions

Reuters08/07/2016 à 15:08
    LONDRES, 8 juillet (Reuters) - Le directeur général de Royal 
Dutch Shell  RDSa.L , Ben van Beurden, a déclaré à des 
investisseurs que le choix de la Grande-Bretagne de sortir de 
l'Union européenne pourrait ralentir la mise en oeuvre du plan 
de cessions d'actifs de 30 milliards de dollars (27,2 milliards 
d'euros) lancé par la compagnie, notamment en mer du Nord. 
    Le groupe anglo-néerlandais prévoyait initialement de 
boucler d'ici 2018 environ ces cessions, qui portent sur des 
dizaines d'actifs dans le monde entier. Le plan vise à financer 
une partie du rachat de BG, une opération de 54 milliards de 
dollars menée à bien en février. 
    Le directeur financier de Shell, Simon Henry, avait déclaré 
auparavant que le programme de cessions pourrait prendre plus de 
temps que prévu au départ. Mais mercredi, Ben van Beurden a 
déclaré que l'incertitude dans laquelle évoluaient les marchés 
mondiaux depuis le résultat du référendum britannique sur 
l'Union européenne constituerait un obstacle pour les cessions, 
selon les propos rapportés par deux investisseurs qui ont 
assisté à son intervention lors d'un événement en marge du 
tournoi de tennis de Wimbledon. 
     "Ben a dit qu'après le Brexit, il pourrait falloir plus de 
trois ans pour achever les cessions", a dit à Reuters une source 
qui a requis l'anonymat car l'événement, organisé par Shell,  
n'était pas ouvert au public.  
    Ben van Beurden a ajouté que le Brexit "allait rendre plus 
difficile la mise en oeuvre des cessions", notamment en mer du 
Nord, selon une deuxième source qui a parlé avec lui.  
    Un porte-parole de Shell a déclaré qu'il n'y avait eu 
"aucune modification par rapport aux déclarations antérieures" 
du groupe sur les cessions 
    Selon trois sources bancaires, Shell a mandaté Bank of 
America Merrill Lynch afin de trouver des acquéreurs pour 
plusieurs actifs importants en mer du Nord, dont sa 
participation dans le gisement Buzzard, en espérant que ces 
cessions pourraient lui rapporter au moins deux milliards de 
dollars. 
    BAML s'est refusé à tout commentaire.  
     
 
 (Ron Bousso et Freya Berry; Marc Angrand pour le service 
français) 
 

Valeurs associées

-0.81%
-0.10%
-1.00%
-1.58%
-0.07%
BP
+0.33%
+0.52%
-0.54%
-1.76%
+0.23%
-0.52%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.