1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Service national universel : «On ne pourra pas être réformé», annonce Gabriel Attal
Le Parisien16/06/2019 à 07:12

Service national universel : «On ne pourra pas être réformé», annonce Gabriel Attal

Sonnez clairons, trois lettres font leur entrée ce dimanche dans le paysage de la jeunesse : SNU, pour service national universel. Ce remake de l'ancien service militaire voulu par Emmanuel Macron, concerne pour cette édition expérimentale un peu plus de 2000 adolescents, dans treize départements pilotes.Après le stage de « cohésion » qui commence ce dimanche pour 12 jours, les jeunes devront aussi participer pendant deux semaines, au cours de l'année scolaire à venir, à un service volontaire dans une association ou un corps en uniforme. Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat en charge du SNU, nous dévoile les détails du dispositif qu'il a porté à bout de bras.Plus de 2000 jeunes volontaires de 16 ans vont arriver ce dimanche dans les centres du SNU, pour la toute première expérimentation du dispositif. Comment vont-ils être accueillis ?GABRIEL ATTAL. Ils vont être accueillis par des militaires, des animateurs, des éducateurs, qui leur remettront leur paquetage, puis les répartiront dans des maisonnées de dix jeunes. Après le dîner, ils commenceront à se répartir les responsabilités au sein du centre.Les appelés géreront eux-mêmes la vie quotidienne ?Absolument. Ils se répartiront les tâches. Pour les accompagner, il y aura des tuteurs de maisonnée, un pour dix jeunes. Au niveau de la compagnie, c'est-à-dire cinq maisonnées, cinq cadres de compagnie. Les centres, eux, sont gérés par un chef de brigade et trois adjoints.Quel va être le programme de ces deux semaines ?Tous les matins, ils se lèveront à 7 heures et participeront à 8 heures à une cérémonie de lever des couleurs, avec le salut au drapeau et la Marseillaise. Ils suivront chaque jour des modules différents, par exemple sur les questions de Défense, le développement durable ou les valeurs de la République. Ils auront une heure de temps libre en fin de journée où ils pourront utiliser leur téléphone portable. Celui-ci sera interdit le reste du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    16 juin19:00

    Dans toutes réformes il y a souvent un déplacement des problèmes et rarement de vraies solutions...Je pense qu'il faudrait un VRAI service militaire...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer