1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Séries Mania : Hollywood fait son marché à Lille
Le Monde28/03/2019 à 12:26

Au festival Séries Mania, les professionnels américains sont venus en force, à la recherche de contenus européens.

Des séries françaises produites par Warner, un accord entre Netflix et TF1 autour du Bazar de la charité, la série de prestige de la chaîne française : les échanges étaient déjà nourris dans les heures qui ont précédé l'ouverture des « Lille Transatlantic Dialogues », la journée qui a conclu, le 27 mars, les rencontres professionnelles du festival Séries Mania à Lille.

Nées au début des années 1950 aux Etats-Unis de la migration des soap operas et des serials de la radio à la télévision, les séries portent toutes une part variable d'ADN américain. L'emprise croissante d'Amazon ou Netflix sur le format, et l'émergence à venir de nouvelles plates-formes géantes - Apple, Disney-Fox... toutes américaines - ont encore accru l'hégémonie du Nouveau Monde sur l'univers des séries. D'où l'importance, pour une manifestation française destinée à les mettre en valeur, d'ouvrir une liaison Hollywood-Lille, fréquentée par les grands décideurs.

Dialogue en coulisse, pas en public La deuxième édition de ces dialogues comptait donc au nombre de ses invités Ted Sarandos, le dirigeant de Netflix responsable des contenus de la plate-forme, Georgia Brown qui est chargée de la production de contenus (hors cinéma) pour Amazon ou Lorenzo De Maio, l'un des partenaires d'Endeavor Content, structure de production née d'une des grandes agences artistiques hollywoodiennes.

Il n'y eut pas de dialogue à proprement parler dans les auditoriums du Grand Palais lillois. Les intervenants américains se sont pro...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer