Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Serge Dassault victime d'extorqueurs de fonds, selon ses avocats

Reuters16/09/2013 à 22:42

SERGE DASSAULT SERAIT VICTIME DE TENTATIVES D'EXTORSION DE FONDS, SELON SES AVOCATS

PARIS (Reuters) - Serge Dassault est l'objet depuis plusieurs années de tentatives d'extorsion de fonds, ont déclaré lundi ses avocats, qui démentent les allégations d'achats de votes sur lesquelles une information judiciaire a été ouverte au début de l'année.

Le sénateur UMP a été maire de Corbeil-Essonnes jusqu'en 2009, date à laquelle il a cédé la place à Jean-Pierre Bechter, soupçonné de devoir sa victoire à la générosité du président du groupe aéronautique Dassault.

Mediapart a publié dimanche des extraits d'enregistrements datant de novembre 2012 dans lesquels on entend notamment Serge Dassault dire à de mystérieux visiteurs venus lui réclamer de l'argent : "L'argent a été donné, complètement. Moi, j'ai donné l'argent. Je ne peux plus donner un sou à qui que ce soit."

Les avocats de l'avionneur, Mes Jean Veil et Pierre Haik, assurent dans un communiqué que cet "enregistrement pirate" était destiné à le faire chanter pour lui extorquer des fonds.

Serge Dassault exprime "les plus expresses réserves" sur la régularité de ces enregistrements mais "confirme avoir été l'objet depuis plusieurs années de demandes pressantes de remise d'argent par divers individus (...) informés de sa générosité en faveur des actions philanthropiques", poursuivent-ils.

Le sénateur UMP a "toujours eu à coeur d'utiliser sa fortune pour porter aide ou secours (...) à des familles ou des jeunes en difficulté ou désireux de lancer des projets professionnels", et il lui est "en effet arrivé d'accorder un soutien financier, mais toujours en dehors de toute démarche électorale", ajoutent les avocats.

DASSAULT ENTENDU COMME TÉMOIN

Afin de mettre un terme aux tentatives d'extorsion de fonds, le président du groupe Dassault a finalement pris le parti "de répondre systématiquement qu'il ne donnerait plus d'argent à qui que ce soit", précisent-ils.

Mediapart voit dans les extraits d'enregistrement publiés une preuve que Serge Dassault a distribué de l'argent pour faciliter la victoire de Jean-Pierre Bechter.

Trois mois après la réalisation de cet enregistrement clandestin, les deux personnes venues réclamer leur dû auprès de Serge Dassault se sont fait tirer dessus à Corbeil, le 19 février dernier, rappelle le journal sur Internet.

Selon des sources proches de l'enquête cités par Mediapart, le tireur présumé serait précisément un homme cité par Dassault dans l'enregistrement et accusé par ses deux interlocuteurs de ne pas avoir réparti comme convenu l'argent.

Les avocats contestent cette version. Ils rappellent que Serge Dassault a lui-même porté plainte et que, en revanche, aucune procédure n'a été engagée visant à obtenir l'annulation de l'élection de Jean-Pierre Bechter.

Ils précisent que Serge Dassault est convoqué par les juges pour être entendu en qualité de témoin assisté le 2 octobre.

L'information judiciaire sur des achats de vote présumés a été ouverte en mars par le parquet de Paris.

Mais le Sénat a rejeté début juillet une demande de levée de l'immunité parlementaire de Serge Dassault, 88 ans, arguant d'un "défaut de motivation" de cette requête et d'un avis défavorable du procureur général près la cour d'appel de Paris.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.