Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sénatoriales : à gauche, des défaites symboliques

Le Parisien28/09/2014 à 22:38

Sénatoriales : à gauche, des défaites symboliques

Le Sénat est repassé à droite et le FN fait son entrée avec deux élus, mais la défaite est moins sèche que prévue pour le Parti socialiste et ses alliés, surtout si l'on compare les résultats de ce dimanche soir aux municipales de mars et aux européennes de mai. Reste qu'à l'occasion de ces sénatoriales, la gauche enregistre certains revers locaux qui ont valeur de symbole. Revue des échecs les plus cuisants.

Le fief de François Hollande bascule à droite. Voilà qui est humiliant pour le président de la République. Chez lui, en Corrèze, Bernard Combes, son successeur à la mairie de Tulle et conseiller chargé des élus, est battu de 47 voix par l'UMP Claude Nougein (52,69%). L'UMP Daniel Chasseing (51,73%) avait éliminé la sénatrice socialiste Patricia Bordasle dès le premier tour. Résultat, la droite s'offre ce dimanche le fief du chef de l'Etat.

Les ex-ministres d'Ayrault tenus en échec. Le verdict est tombé en fin de journée : battus. L'ex-ministre déléguée à la Décentralisation, représentante du PRG au sein du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, Anne-Marie Escoffier, échoue (28,93%) à se faire réélire dans l'Aveyron. Même sort pour l'ex-ministre délégué (Formation professionnelle, puis Affaires européennes), Thierry Repentin (PS), défait en Savoie.

 Une figure du PS perd son siège C'était l'un des visages du Sénat. Jean-Pierre Michel, qui avait défendu la loi sur le mariage pour tous au Sénat (et le PACS, à l'Assemblée en 1999) n'est pas parvenu à se faire réélire en Haute-Saône. Avec 33,83% des voix, il cède son siège à l'UMP.

Jean-Michel Baylet au tapis. Lui qui demandait encore, lors du remaniement de la fin août, un poste «à la hauteur de ce qu'il a porté pendant la primaire», essuie ce dimanche une sévère déculottée. Le patron du PRG, Jean-Michel Baylet, élu depuis 1995, perd son siège de sénateur en n'obtenant au second tour que 41,32% des voix face au DVD François Bonhomme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.