Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Selon l'Onu, EI et régime syrien ont commis des crimes de guerre

Reuters27/08/2014 à 14:37

L'ÉTAT ISLAMIQUE ET LE RÉGIME SYRIEN COUPABLES DE CRIMES DE GUERRE, SELON L'ONU

GENEVE (Reuters) - Le gouvernement de Bachar al Assad et les insurgés djihadistes de l'Etat islamique se rendent coupables de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité en Syrie et devraient être traduits devant la Cour pénale internationale (CPI), a estimé mercredi une commission d'enquête indépendante des Nations unies.

Dans un rapport publié à Genève, les enquêteurs de l'Onu dénoncent la campagne de terreur de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie, où le groupe se livre à des exécutions publiques, des amputations et autres sévices infligés à ses ennemis, qu'ils soient pro-gouvernementaux ou membres d'autres groupes rebelles.

"L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL, précédent nom de l'Etat islamique, NDLR) constitue une menace claire et immédiate pour les civils, en particulier pour les minorités, dans les régions qu'il contrôle en Syrie et dans la région", ajoute Paulo Pinheiro, le président de la commission, dans un communiqué.

Les forces gouvernementales syriennes ont de leur côté largué des barils d'explosifs sur des zones civiles à Alep, dont certains contenaient probablement du chlore, un agent chimique, à au moins huit reprises au mois d'avril, et commis d'autres crimes de guerre, accusent les enquêteurs.

L'analyse médico-légale de 26.948 photos qui auraient été prises dans des prisons gouvernementales entre 2011 et 2013 a confirmé les accusations "de torture systématique et de décès de détenus" formulées de longue date, précisent-ils dans leur rapport de 45 pages.

Les enquêteurs, dont fait partie Carla del Ponte, ancienne procureur du Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie et de celui pour le Rwanda, ont établi une liste secrète de personnalités qui devraient faire l'objet de poursuites internationales.

"Le Conseil de sécurité de l'Onu doit référer ces crimes à la CPI", a insisté Carla del Ponte, estimant qu'il s'agirait d'un "premier pas pour rendre justice aux victimes", comme cela a été le cas en ex-Yougoslavie et au Rwanda.

(Stéphanie Nebehay; Tangi Salaün pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.