1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Selon l'armée turque, 1,5% de ses effectifs étaient des putschistes

Reuters27/07/2016 à 12:18
    ISTANBUL, 27 juillet (Reuters) - Quelque 8.651 soldats 
turcs, soit 1,5% environ des effectifs de l'armée, ont été 
impliqués dans la tentative de coup d'Etat contre le président 
Recep Tayyip Erdogan le 15 juillet dernier, a annoncé mercredi 
l'état-major des forces armées. 
    Dans un communiqué retransmis par la chaîne de télévision 
turque NTV, l'armée ajoute que ces soldats appartenaient au 
réseau dirigé depuis son exil aux Etats-Unis par le prédicateur 
Fethullah Gülen, que le pouvoir turc présente comme 
l'instigateur du putsch avorté. 
    En outre, les putschistes disposaient pour leur entreprise 
de 35 avions, dont 24 avions de combat, de 37 hélicoptères, de 
37 chars, de 246 véhicules blindés et de trois bâtiments de la 
marine, précise l'armée. 
    La tentative de coup d'Etat, dans la soirée du 15 juillet et 
la nuit qui a suivi, a fait au moins 246 morts et plus de 2.000 
blessés. 
    Dans la reprise en main qui a suivi, les autorités turques 
ont suspendu, interpellé ou placé en détention plus de 60.000 
militaires, policiers, magistrats, enseignants, fonctionnaires 
et autres. Un tiers des quelque 360 généraux turcs ont été 
arrêtés depuis le 15 juillet, et plus de 100 d'entre eux ont 
d'ores et déjà été inculpés.   
    Le parlement turc a mis sur pied mardi une commission, 
soutenue par l'ensemble des partis politiques, chargée 
d'enquêter sur le putsch manqué et de démêler comment, d'après 
les autorités, le mouvement de Gülen a infiltré les institutions 
et tenté ce coup de force. 
 
 (Daren Butler et Akin Aytekin; Eric Faye et Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer