1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Seigneur, bénissez ce zinc

Le Parisien12/04/2015 à 07:15

Seigneur, bénissez ce zinc

À première vue, le Comptoir de Cana est un bistrot du Vieux-Lille comme les autres, avec sa terrasse, sa licence IV, ses bières du cru. Mais quand on y regarde de plus près, on finit par tomber sur des indices, quelques signes religieux ostensibles. Une figurine du pape François dans sa papamobile trône sur la pompe à pression. La carte propose une « planche de sœur Madeleine » riche en fromages et « une petite Thérèse », deux gaufres liégeoises agrémentées d'une boule de glace. Le code du wi-fi gratuit est DeoGratias (Dieu merci en latin). Un « kir d'abbaye au géranium subtil » et des bouteilles de houblon brassé par des moines trappistes s'invitent sur une étagère. « Le jour de votre fête, le saint patron vous offre un café », promet une ardoise en ce samedi après-midi à la gloire des Stanislas.

Bienvenue dans le premier bar catho de la cité nordiste, qui vient d'ouvrir ses portes. Les forces vives du diocèse répondent concrètement à l'appel du pape François, qui ne cesse, depuis qu'il a été élu, d'exhorter les fidèles à sortir des églises et à « atteindre toutes les périphéries ». « On veut aller à la rencontre des autres, y compris ceux qui n'ont pas la foi, en créant un lieu de parole. On montre ainsi un autre visage de l'Eglise », décrypte Benjamin, animateur en pastorale au diocèse de Lille. La priorité ici, c'est de converser, pas de convertir. « Bon, si certains souhaitent se faire baptiser, on sera content », sourit le maître d'œuvre du projet.

Des laïcs bénévoles, deux curés et un diacre se relaient pour évangéliser à leur manière la clientèle. « Evangéliser, ça veut dire parler de la vie, c'est ce qui fait battre le cœur des gens », résume le père Raphaël. Le nom de ce café associatif, dont le fonds de commerce a été acheté grâce à un prêt du diocèse et des dons, renvoie au miracle de Jésus, qui a changé l'eau en vin lors des noces de Cana. « Il a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer