1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ségolène Royal se dit suspendue de ses fonctions d'ambassadrice
Reuters14/01/2020 à 18:43

SÉGOLÈNE ROYAL SE DIT SUSPENDUE DE SES FONCTIONS D'AMBASSADRICE

PARIS (Reuters) - Ségolène Royal annonce mardi son "licenciement" du poste d'ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique pour avoir manqué à son devoir de réserve, à la suite de plusieurs attaques contre l'exécutif.

L'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007 souligne sur Facebook qu'elle n'a "pas l'intention de renoncer à [s]a liberté d'opinion et d'expression garantis par la Constitution".

L'ancienne ministre a publié sur son compte une lettre des ministères des Affaires étrangères et de la Transition, datée du 7 janvier, devançant ainsi Le Canard Enchaîné qui annonçait la publication d'un article mercredi sur sa convocation en vue de sa mise à l'écart.

"Je ne suis pas convoquée car le licenciement de cette mission bénévole sur les pôles a déjà eu lieu, sans entretien préalable, comme indiqué dans la lettre ci-jointe", écrit-elle.

Dans cette lettre, Ségolène Royal est informée qu'un décret mettant fin à ses fonctions d'ambassadrice sera examiné lors d'"un prochain conseil des ministres".

"Il est envisagé de mettre fin à vos fonctions au regard de vos récentes prises de parole publiques, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en oeuvre de laquelle, en votre qualité d'ambassadrice, titulaire d'un emploi à la décision du gouvernement, vous êtes étroitement associée", peut-on lire.

Ces dernières semaines, Ségolène Royal a maintes fois critiqué le gouvernement, notamment sur la réforme des retraites, dénonçant sa "brutalité" et son "ego machiste".

Le ministère des Affaires étrangères n'était pas joignable dans l'immédiat.

(Sophie Louet avec John Irish, édité par Jean-Stéphane Brosse)

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mpoinsi1
    15 janvier00:53

    Et dire qu'en 2011, pour être sûr qu'elle ne se lance pas dans la campagne de 2012, DSK lui avait promis le poste de première ministre....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer