1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sécurité : un dispositif anti-drones novateur pour l'Euro 2016

Le Point20/05/2016 à 16:21

Des techniques de neutralisation de drones novatrices pour garantir la sécurité de l'Euro 2016.

Lors de la Coupe du monde de football 2014, un entraînement des Bleus avait été espionné par un drone, menaçant le secret de la composition de l'équipe et de ses combinaisons tactiques. Pour l'Euro 2016 en France, le survol d'un stade par des drones inquiète les autorités à un degré bien plus sérieux que celui de la protection d'un schéma de jeu.

Ce scénario n'amuserait pas du tout les responsables de la sécurité durant la compétition qui débute le 10 juin. Alors que l'état d'urgence a été prolongé et que la menace terroriste continue d'être évoquée par le gouvernement, toutes les situations sont envisagées. Le responsable sécurité de la compétition, Ziad Khoury, un énarque de 46 ans, a détaillé le nouveau dispositif visant à contrer les menaces que la multiplication des drones fait peser sur l'événement dans une interview accordée à AP, mardi.

Des technologies novatrices

« Des mesures anti-drones, plutôt novatrices, vont être déployées en collaboration avec l'État pour les intercepter et en prendre le contrôle aussitôt repérés, a-t-il expliqué. Des zones d'exclusions aériennes seront définies pour chaque terrain d'entraînement des 24 équipes participant à la compétition et chacun des 10 stades. » Ziad Khoury a précisé qu'il préférait éviter de détruire les drones pour ne pas occasionner de dommages collatéraux sur le public. « Il s'agit...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer