Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sécurité renforcée en France autour des lieux de culte juifs

Reuters25/05/2014 à 21:30

HOLLANDE DÉTERMINÉ À LUTTER CONTRE L'ANTISÉMITISME

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a annoncé avoir renforcé les mesures de sécurité autour des lieux de culte et culturels juifs après la fusillade de samedi au Musée juif de Bruxelles et l'agression de deux jeunes gens se rendant à une synagogue du Val-de-Marne.

Deux Israéliens et une Française ont été tués à Bruxelles et une quatrième personne a été grièvement blessée, selon les autorités belges.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dimanche en fin de journée devant l'ambassade de Belgique à Paris à l'appel d'organisations juives pour condamner la tuerie et réclamer une "réponse européenne" à "ce terrorisme antisémite".

"Quand des juifs sont attaqués, c'est la République qui est danger", proclamait une pancarte. Joël Mergui, le président du consistoire israélite de France, a dit son "inquiétude" et sa "colère", dénonçant le "regain inquiétant de l'antisémitisme".

Le président François Hollande a estimé que le caractère antisémite de la fusillade de Bruxelles "ne fait pas de doute" et appelé à "tout faire pour lutter contre l'antisémitisme, le racisme".

Il a également exprimé lors d'un déplacement à Tulle (Corrèze) la volonté du gouvernement de tout faire pour que "les juifs de France se sentent en sécurité" et a promis que tout serait fait pour arrêter les auteurs de l'agression de Créteil.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé dans un communiqué avoir "donné instruction à tous les préfets de renforcer immédiatement la sécurisation des établissements liés au culte israélite ou à la culture juive."

Albert El Harrar, le président de la communauté juive de Créteil, a affirmé au micro de BFM-TV que deux jeunes frères ont été agressés "parce qu'ils étaient juifs" alors qu'ils se rendaient à la synagogue.

Les victimes portaient "une kippa sur la tête", a-t-il dit, précisant que l'un des frères avait reçu "un coup de poing américain sur l'oeil".

"RADICALISATION CROISSANTE"

"On était en train de marcher dans la rue avec nos kippot (pluriel de kippa), deux maghrébins sont arrivés et nous ont frappés", a dit l'un des jeunes agressés sur BFM-TV. Les agresseurs "ont commencé avec mon frère avec un poing américain, ils lui ont balafré tout le visage et puis ils m'ont roué de coups", a-t-il ajouté.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a exprimé "sa très grande inquiétude face à la radicalisation croissante des actes antisémites", rappelant l'affaire Mohamed Merah, du nom du jeune Toulousain qui a abattu trois enfants juifs et un rabbin dans une école en 2012, après avoir tué trois militaires.

"Après le meurtre d'enfants juifs à Toulouse en 2012, le terrorisme antisémite a de nouveau endeuillé l'Europe. Il est donc impératif et urgent qu'une réponse européenne soit apportée à ce fléau et que les mesures de sécurité visant à protéger les juifs soient renforcées", écrit-il dans un communiqué.

Son vice-président, Gil Taïb, a appelé sur i>Télé le gouvernement à "redoubler de précautions" en prévision du retour des nombreux djihadistes français partis combattre en Syrie.

Les autorités françaises soupçonnent fortement Souad Merah, la soeur de Mohammed Merah, de se trouver en Syrie, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Selon le Journal du dimanche, plusieurs membres du "clan Merah", dont son demi-frère Sabri Essid, ainsi que l'épouse et les enfants de ce dernier, sont également partis en Syrie.

(Gérard Bon, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.