Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scrutin régional en Andalousie, un test avant les législatives

Reuters22/03/2015 à 17:33

(Actualisé avec participation, § 5) SEVILLE, Espagne, 22 mars (Reuters) - Les élections régionales ce dimanche en Andalousie sont considérées comme un test avant le scrutin législatif de la fin de l'année et devraient fournir des indications sur l'avenir du bipartisme en Espagne. Le Parti socialiste (PSOE), au pouvoir depuis trente-deux ans dans cette région du sud de l'Espagne, et le Parti populaire (PP), qui dirige le gouvernement central à Madrid, sont de plus en plus contestés et doivent faire face à l'émergence de formations anti-système, comme la gauche radicale de Podemos et le nouveau parti centriste Ciudadanos. Des élections municipales sont aussi prévues en Espagne le 24 mai, en même temps qu'une douzaine de scrutins régionaux. Le 14 septembre se dérouleront les élections régionales en Catalogne. Environ six millions et demi d'électeurs andalous, un cinquième de l'électorat national, sont appelés aux urnes. A 14h00 (13h00 GMT), la participation s'élevait à près de 34%, pratiquement cinq points de plus que lors des dernières régionales en 2012. La campagne a largement porté sur les affaires de corruption qui impliquent des élus des deux grands partis et sur l'incapacité du pouvoir, national comme régional, à combattre le chômage et la précarisation d'une partie de la population. En Andalousie, la région la plus peuplée du pays, plus d'un tiers de la population active est au chômage, contre environ un quart au niveau national. Le PSOE et le PP ont mis en garde les électeurs contre les "fausses promesses" des nouveaux venus de Podemos et de Ciudadanos. Le Parti populaire, tout particulièrement, a dénoncé le mauvais exemple donné par le parti Syriza en Grèce, arrivé au pouvoir en promettant de mettre fin à l'austérité et aujourd'hui engagé dans des discussions houleuses avec ses partenaires européens, sans qu'on sache quelle en sera l'issue. Le scrutin andalou ne devrait pas permettre de dégager une majorité claire, ce qui annonce des négociations pour former une coalition viable, comme ce pourrait être aussi le cas au niveau national à la fin de l'année. Les élections législatives espagnoles doivent se tenir au plus tard le 20 décembre. (Inmaculada Sanz, Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.