1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Schulz (SPD) dénonce la politique "anti-américaine" de Trump
Reuters01/02/2017 à 08:04

    BERLIN, 1er février (Reuters) - Martin Schulz, chef de file 
du Parti social-démocrate (SPD) aux élections législatives de 
septembre en Allemagne, estime mercredi que Donald Trump mène 
une politique "anti-américaine" et met en garde contre une levée 
des sanctions imposées à la Russie du fait de son rôle dans le 
conflit ukrainien. 
    Dans une interview accordée au groupe allemand de médias 
Funke, l'ex-président du Parlement européen appelle également 
les Européens à se mobiliser pour défendre les valeurs 
libérales. 
    "Ce que fait Trump est anti-américain", affirme-t-il, 
accusant le 45e président des Etats-Unis de saper les valeurs 
traditionnelles de liberté, de démocratie et de développement 
que représente son pays. 
    Quant au dossier ukrainien, Schulz estime que les sanctions 
imposées contre la Russie à la suite de l'annexion de la Crimée 
en mars 2014 ne pourront être levées tant que les accords de 
paix de Minsk n'auront pas été entièrement appliqués. Il apporte 
ainsi une clarification alors que certains membres du SPD ont 
prôné un assouplissement des mesures prises contre Moscou. 
    "Nous devons très clairement dire à (Vladimir) Poutine que 
la Russie est obligée de respecter et de défendre le droit 
international", ajoute-t-il. 
    Schulz a été désigné la semaine dernière pour conduire les 
listes du SPD aux élections législatives de septembre prochain. 
Il tentera d'empêcher Angela Merkel de remporter un quatrième 
mandat à la tête du gouvernement allemand. 
 
 (Michael Nienaber; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer