Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scholz envisage d'étendre à d'autres actifs la taxe sur les transactions d'actions
Reuters21/12/2019 à 11:26

SCHOLZ ENVISAGE D'ÉTENDRE À D'AUTRES ACTIFS LA TAXE SUR LES TRANSACTIONS D'ACTIONS

BERLIN (Reuters) - La taxe sur les transactions d'actions que dix pays de l'Union européenne espèrent introduire dès 2021 pourrait être étendue aux transactions d'actifs plus risqués, déclare le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, dans un entretien publié samedi par les journaux du groupe Funke.

Une telle mesure, a-t-il toutefois précisé, nécessiterait un consensus plus large au sein de l'UE.

"Si les expériences sont positives (une fois instaurée la taxe sur les transactions d'actions), alors il sera plus facile de parvenir à ce consensus", dit Scholz.

En plus de l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne ou encore le Portugal ont prévu d'introduire ce dispositif.

(Thomas Escritt; version française Jean Terzian)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • obeuvin
    21 décembre13:32

    La suppression de l'impôt de bourse avait généré un développement de l'activité en réduisant les coûts d'accès à la Bourse. Il est vrai que les politiques et les frustrés de tous bords vont être heureux de cette décision démagogiques pour alimenter des Etats dépensiers. En attendant les personnes qui perdront leur travail du fait de l'automatisation des outils de négociation qui en découlera vous remercieront.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer