1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Scènes de joie à Téhéran après l'annonce d'un accord
Reuters03/04/2015 à 02:20

BEYROUTH, 3 avril (Reuters) - Des scènes de joie ont salué jeudi soir à Téhéran la conclusion d'un accord préliminaire sur le programme nucléaire iranien. Sur des vidéos postées sur les réseaux sociaux, on voit des automobilistes actionnant leurs klaxons dans les rues de la capitale iranienne, sous les applaudissements de badauds. Sur Twitter, des messages décrivent des habitants dansant et s'échangeant des bonbons dans le nord de Téhéran. Des photos montrent un petit rassemblement devant le ministère des Affaires étrangères. Dans une vidéo mise en ligne sur Facebook, un groupe de femmes chante "Merci Rohani" en hommage au président Hassan Rohani, qui devrait voir sa popularité croître auprès des jeunes Iraniens qui ont voté pour lui en 2013. L'accord prévoit un encadrement des activités nucléaires de l'Iran en échange d'une suspension des sanctions imposées à la République islamique. Le camp conservateur, hostile à l'accord, ne s'est guère fait entendre dans l'immédiat. Apparaissant sur l'antenne de la télévision publique peu après l'annonce de la conclusion d'un compromis, le député "faucon" Alaeddin Borujerdi s'en est pris au président américain Barack Obama, sans évoquer l'accord. Le compromis de Lausanne devra désormais être concrétisé par un règlement définitif global sur le programme nucléaire de Téhéran, lequel doit être conclu au plus tard le 30 juin. De nombreux points doivent encore être réglés et les diplomates proches des pourparlers soulignent la fragilité de cet accord sur les grandes lignes. (Babak Dehghanpisheh; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer