Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scènes d'horreur dans Homs assiégée

Reuters09/02/2012 à 20:17

PLUS DE 300 MORTS À HOMS DEPUIS VENDREDI DERNIER

par Angus MacSwan

BEYROUTH (Reuters) - Des témoignages recueillis par l'organisation Human Rights Watch (HRW) dans les quartiers de Homs assiégés par les forces syriennes évoquent des centres de soins totalement débordés par les victimes des bombes et des tireurs embusqués.

Les médicaments manquent et au moins trois hôpitaux de campagne ont été touchés par des tirs. Les chambres sont surchargées et dans les rues, des blessés saignent à mort faute de soins, les secouristes ne pouvant pas s'exposer à un danger inconsidéré.

Depuis le début de l'opération militaire vendredi dernier, des centaines d'obus de chars et de mortiers ont été tirés sur les quartiers tenus par l'Armée syrienne libre, tuant au moins 300 personnes et en blessant davantage, dont des femmes et des enfants, selon les témoignages recueillis par HRW.

Des habitants ont été mitraillés à partir d'hélicoptères, ajoute l'organisation basée à New York.

Les forces fidèles au président Bachar al Assad, qui ont transformé l'université de Homs en centre de tir, encerclent plusieurs quartiers de la ville rebelle, empêchant les habitants d'en sortir et la nourriture, les médicaments et tout autre approvisionnement d'y rentrer, poursuit le rapport.

"Les blessés meurent parce qu'on ne peut pas les soigner. Il y a encore des blessés dans la rue. Il y a des corps mutilés. On ne peut pas les récupérer à cause des tirs. Ils vont mourir dans la rue", raconte un habitant du quartier de Khalidia présenté sous le nom de Karim.

Ville industrielle de près d'un million d'habitants, Homs est la troisième ville syrienne et la figure de proue du soulèvement contre le régime d'Assad depuis onze mois.

PAS D'ABRI SÛR

L'opération militaire en cours a débuté vendredi soir, lorsque les forces de sécurité syriennes ont ouvert le feu à partir de barrages et de toits d'immeubles sur une manifestation près de la mosquée Al Zahire, rapporte un habitant du quartier de Baba Amro.

Les bombardements ont commencé peu après.

A Khalidia, les combattants de l'Armée syrienne libre ont pris le contrôle d'un barrage et les habitants descendus dans la rue pour fêter les rebelles ont été pris sous un intense tir de barrage qui a duré plusieurs heures, ajoute un témoin dénommé Samer.

Un autre habitant, Wasim, témoigne que lundi, les quartiers de Baba Amro, Khalidia et Wadi Iran ont été bombardés. "J'entendais les femmes et les enfants crier en courant dans la rue pour échapper aux bombardements", raconte-t-il.

L'homme dit avoir tenté avec d'autres habitants de sauver des blessés, mais bloqués dans les immeubles par les tirs, dix d'entre eux sont morts faute de transfusion sanguine.

A l'hôpital Al Waer, 18 blessés, dont un adolescent de 13 ans, sont morts lundi en raison d'une coupure d'électricité, selon un médecin.

Se déplacer dans Homs est devenu pratiquement impossible en raison des bombardements et des tireurs embusqués qui tirent sur tout ce qui bouge, affirme Mahmoud, un habitant de Baba Amro.

"Il n'y aucun passage ni aucun abri sûr", dit-il.

HRW qualifie de grave violation des droits de l'homme le bombardement aveugle de quartiers résidentiels.

"Cet assaut brutal contre des zones résidentielles montre le peu de considération qu'ont les autorités syriennes pour la vie de leurs citoyens à Homs", souligne l'ONG.

"Les responsables de ces atrocités devront rendre compte de leurs actes."

Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.