1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scandale financier malaisien : "À Bangkok, Xavier ne peut pas parler au FBI"
Le Point04/10/2016 à 06:42

C'est un scandale financier gigantesque, qui fait trembler jusqu'au célèbre acteur Leonardo DiCaprio... Laura Justo, de nationalité britannique et suisse, est rentrée précipitamment de Thaïlande, où elle vivait avec son mari et leur enfant, dans une petite île, Koh Samui, au sud de Bangkok. « J'étais en danger et l'on m'a vivement conseillé de ne plus retourner dans ce pays, affirme-t-elle. Même à Genève, je reçois des menaces de l'ancien employeur de mon mari. » Son mari, Xavier Justo, ancien directeur de la société PetroSaudi, a été arrêté en juin 2015 et condamné à trois ans de prison pour « chantage ». En conflit avec son employeur, il avait copié 90 gigaoctets de données au sein des ordinateurs de son ancienne société. Des informations qu'il a livrées à la presse anglo-saxonne en 2014, notamment à la journaliste Clare Rewcastle-Brown, mariée au frère de l'ancien Premier ministre britannique et animatrice du site Sarawak Report.

Xavier Justo est ainsi à l'origine de l'un des plus grands scandales financiers du siècle, portant sur près d'une dizaine de milliards de dollars. Ce scandale touche principalement Najib Razak, Premier ministre de Malaisie, mais aussi, indirectement, plusieurs banques suisses, et les acteurs américains Leonardo DiCaprio et Robert De Niro. Le premier acteur, entendu par le FBI, est suspecté d'avoir profité de centaines de millions de dollars détournés d'un fonds public malaisien, 1MDB,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer