Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Scandale de la viande de cheval: la France, pays le plus touché

Reuters16/04/2013 à 16:22

LA FRANCE, PAYS LE PLUS TOUCHÉ PAR LE SCANDALE DE LA VIANDE DE CHEVAL

BRUXELLES/PARIS (Reuters) - La France est le pays de l'Union européenne le plus touché par la présence de viande de cheval dans des produits censés contenir uniquement du boeuf, montrent les premiers résultats des tests ADN ordonnés après le scandale des plats cuisinés, selon des sources européennes.

La Commission européenne doit publier ce mardi les résultats définitifs des tests mais, selon les sources, un rapport d'étape daté du 9 avril recensait la présence d'ADN de cheval dans 47 des 353 échantillons français testés, soit plus d'un sur huit.

Ce rapport d'étape ne regroupait les résultats que pour 11 pays de l'Union. En Allemagne, l'ADN de cheval a été identifié dans 29 échantillons sur 867, soit un sur 30 environ, et en Grande-Bretagne, 150 tests officiels n'ont donné aucun résultat positif à la viande de cheval.

A Paris, Jean-René Buisson, président de l'Association nationale des industries alimentaires (Ania), s'est montré prudent en marge d'une conférence de presse sur les résultats annuels du secteur en France.

"Ça me paraît beaucoup", a-t-il dit. "Ça peut être juste des traces et donc un problème de process de fabrication dans les usines. Il faut que ces processus soient complètement revus pour un nettoyage complet entre les différentes viandes."

Mais il a reconnu que ces résultats n'étaient "pas bons" en termes d'image au moment où l'industrie des plats préparés commence seulement à se remettre du scandale de la viande de cheval, les ventes étant toujours 10% moins élevées que ce qu'elles étaient avant le début de la crise.

"Ça risque de retarder notre processus de reconquête de la confiance des consommateurs, de sortie de la crise. Parce que pour l'instant, ce n'est pas fini", a dit Jean-René Buisson.

Le président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), Xavier Beulin, s'est déclaré "un petit peu surpris qu'on ait autant d'écarts d'un pays à l'autre alors qu'on est dans un marché unique".

"Il faut qu'on sache pourquoi. Est-ce que c'est parce que la France s'approvisionne auprès de fournisseurs différents que ses voisins européens? Il faudra essayer de savoir industriellement ce qui s'est passé", a-t-il dit à Reuters.

Le président de premier syndicat agricole français souligne que ces premiers résultats confirment la nécessité d'une meilleure traçabilité et des contrôles.

"Notre crainte évidemment est que ces nouvelles informations ne viennent à nouveau perturber les consommateurs", a-t-il ajouté en soulignant qu'il ne s'agissait pas d'une crise sanitaire mais d'un problème d'origine de la viande.

Dans ce contexte, Xavier Beulin réclame que les négociants qui achèvent et vendent de la viande sur internet soient soumis à l'obtention d'un agrément pour exercer leur activité.

Charlie Dunmore, avec Sybille de La Hamaide et Gus Trompiz à Paris, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.