Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sarkozy veut appliquer le principe de précaution aux djihadistes

Reuters11/09/2016 à 12:51

SARKOZY SOUHAITE APPLIQUER LE "PRINCIPE DE PRÉCAUTION" AUX DJIHADISTES

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy veut appliquer "systématiquement" le principe de précaution à toute personne soupçonnée de liens avec le terrorisme et accuse dans une interview publiée par le Journal du Dimanche François Hollande de ne pas tout faire pour lutter contre cette menace.

L'ancien chef de l'Etat répond notamment au discours prononcé jeudi par ce dernier sur la France face au terrorisme, dans lequel le président de la République a attaqué les conceptions de son adversaire de 2012 et des autres prétendants de droite à l'élection présidentielle de 2017.

"François Hollande ne met pas tout en oeuvre pour lutter contre le terrorisme", accuse Nicolas Sarkozy qui plaide pour une adaptation de l'Etat de droit à la menace.

Il réitère ses propositions de cour spéciale antiterroriste, de rétention administrative systématique pour les "individus dangereux soupçonnés de liens avec le terrorisme" et d'expulsion de tout étranger condamné à l'issue de sa peine.

"Il y a dans la Constitution un principe de précaution. Pourquoi la lutte contre le terrorisme (...) serait le seul sujet sur lequel on ne l’appliquerait pas  ?" poursuit-il.

"Tout étranger suspecté d’être en lien avec une activité terroriste devrait être expulsé sans délai. Tout Français suspecté d’être lié au terrorisme, parce qu’il consulte régulièrement un site djihadiste, que son comportement témoigne d’une radicalisation ou parce qu’il est en contact étroit avec des personnes radicalisées, doit faire l’objet d’un placement préventif dans un centre de rétention fermé", ajoute-t-il.

Nicolas Sarkozy propose que des services spécialisés analysent la situation des personnes placées en rétention préventive. Un individu ainsi placé en rétention administrative pourra être envoyé dans un centre de déradicalisation ou faire l'objet d'une enquête judiciaire en fonction des résultats de cette analyse, explique l'ancien chef de l'Etat.

"Il ne sortira que lorsqu’il ne sera plus radicalisé. Sinon, il y restera. Nous ne pouvons laisser en liberté des individus radicalisés qui sont de véritables bombes à retardement", ajoute-t-il. "Notre riposte doit changer de dimension."

"Je veux être le porte-parole de la majorité silencieuse qui nous dit : 'ça suffit'", insiste Nicolas Sarkozy, qui est à ce stade avec le maire de Bordeaux, Alain Juppé, l'un des deux premiers favoris des sondages pour la primaire de la droite.

(Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.