Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Sarkozy sifflé au meeting de Pécresse : "S'il y a eu quelques électeurs tristes, c'est la réalité", estime la candidate
information fournie par Boursorama avec Media Services04/04/2022 à 09:31

L'ancien président de la République a été brièvement hué par certains militants au parc des Expositions de Paris, à l'occasion de la dernière grande réunion publique parisienne de la candidate LR avant le premier tour.

Valérie Pécresse, au Parc des expositions de Versailles, le 3 avril 2022 ( AFP / Ludovic MARIN )

Valérie Pécresse, au Parc des expositions de Versailles, le 3 avril 2022 ( AFP / Ludovic MARIN )

"S'il y a eu (...) quelques électeurs tristes, c'est la réalité!". Au lendemain de son grand meeting au Parc des expositions de Paris tenu dimanche 3 avril, Valérie Pécresse a évoqué l'hostilité affichée par certains de ses supporters à l'encontre de Nicolas Sarkozy, dont le nom a été brièvement hué. Grand absent du meeting, l'ex-chef de l'Etat, qui n'a pas soutenu Valérie Pécresse et fait l'objet de rumeurs récurrente sur un ralliement à Emmanuel Macron, a été sifflé par une partie du public, du jamais vu dans un meeting de droite où l'ancien patron de l'Elysée reste une référence.

Pécresse rappelle le "respect" des siens pour Sarkozy

Lundi 4 avril, la candidate des Républicains a relativisé l'ampleur de ce mécontentement, tout en évoquant une "réalité". "Tous les orateurs qui ont pris la parole dans le meeting d'hier ont parlé de Nicolas Sarkozy avec beaucoup de respect et l'ont fait applaudir", a t-elle d'abord fait valoir au micro de RTL , avant d'affirmer que "s'il y a eu au début du meeting quelques électeurs tristes, c'est la réalité!" . "Nous avons, avec infiniment de respect, fait applaudir Nicolas Sarkozy, pour le rôle qu'il a eu pour la France", a t-elle encore ajouté.

Pour ce dernier grand oral devant ses partisans, Valérie Pécresse a dénoncé le "scénario cynique" d'Emmanuel Macron, qui "veut une nouvelle fois un face-à-face avec les extrêmes pour s'assurer de l'emporter au deuxième tour" . "Il nous reste une semaine pour convaincre, pour renverser la table" et "dimanche prochain, nous allons faire mentir tous ceux qui expliquent que l'élection est jouée", a t-elle lancé.

Valérie Pécresse, qui avait commencé autour de 17-18% en janvier, a depuis accéléré sa baisse pour passer sous la barre de 10% dans plusieurs sondages, loin derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Elle tiendra son dernier meeting de campagne à Lyon, jeudi 7 avril.

20 commentaires

  • 04 avril11:29

    Promesses électorales de M MACRON Tout comme la plupart de celles qu il a faite au cours de son mandat ELLES NE SERONT PAS TENUES.. Il n y a que sa re élection qui lui importe CE SERA SANS MOI