Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sarkozy justifie son offensive sur l'immigration, attaque la CGT

Reuters28/03/2012 à 22:40

NICOLAS SARKOZY JUSTIFIE SON OFFENSIVE SUR L'IMMIGRATION

ELANCOURT, Yvelines (Reuters) - Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois insisté mercredi sur la nécessité de contrôler l'immigration, un thème central de sa campagne qu'il développe à chacune de ses sorties depuis les tueries de Toulouse et Montauban.

En meeting à Elancourt, dans les Yvelines, le président candidat s'en est pris au Parti socialiste sur la question mais a aussi critiqué la CGT, après la grève qui a empêché la veille la parution du quotidien Ouest-France, affirmant qu'elle était directement liée à l'interview qu'il avait accordée au journal.

"La CGT a bloqué la diffusion de ce journal pour le seul fait que le président de la République avait donné un entretien à ce journal. Voilà la conception de la démocratie des permanents de la CGT", a-t-il dit.

Sans aller jusqu'à évoquer le risque d'une "vague migratoire incontrôlée" qu'il avait brandi mardi lors d'un grand meeting à Nantes, Nicolas Sarkozy est revenu sur sa volonté de diminuer de moitié l'immigration légale en France et de contraindre l'Europe à renforcer les accords de Schengen.

Face aux "donneurs de leçons", il s'est défendu d'aller sur les terres de l'extrême droite, déclarant que le modèle social de la France ne résisterait pas à une forte immigration au moment où il demande déjà des sacrifices aux Français du fait de la crise.

S'agissant des accords de Schengen, il a dit avoir "donné un an à l'Europe pour que cesse le scandale de la frontière entre la Grèce et la Turquie, où 115 kilomètres ne sont défendus par personne, où on passe n'importe comment et, une fois qu'on est rentré, on vient en France parce que ce c'est le pays le plus généreux au monde".

"Nous n'avons pas fait l'Europe pour avoir une Europe passoire !".

Revendiquant le droit de parler de la sécurité et du terrorisme, il a de nouveau reproché au Parti socialiste et à son candidat, François Hollande, de n'avoir voté aucun des textes qu'il a présentés depuis 2002, comme ministre de l'Intérieur puis président de la République, pour protéger les Français.

Revenant sur les tueries de Toulouse et Montauban, il a salué le "travail remarquable" des services de sécurité et de la police, qui ont mis dix jours pour retrouver leur auteur.

"Honte à ceux qui mettent en cause le travail des forces de l'ordre", a-t-il encore dit en visant François Hollande. "Quand on veut aspirer à diriger la France, on ne commence pas par insulter et par refuser sa confiance aux forces de l'ordre".

Yann Le Guernigou, édité par Thierry Lévêque

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.