1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sarkozy, Fillon, Juppé : la rencontre des trois n'aura pas lieu...
Le Point07/03/2017 à 15:05

Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon à l'université d'été des Republicains à la Baule, en septembre 2015.

Les emplois du temps de tout le monde ? Nicolas Sarkozy est en déplacement en Russie cette semaine, François Fillon poursuit sa campagne, et Alain Juppé très affairé à Bordeaux ? et la mauvaise volonté des deux anciens Premiers ministres a eu raison de la rencontre entre les trois plus hauts gradés des Républicains. Espérée pour mercredi, celle-ci n'aura finalement pas lieu. Nicolas Sarkozy recevra séparément les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre, mais il était encore trop tôt pour que les trois hommes se retrouvent ensemble dans le même bureau...

Il semble qu'une conversation ce mardi matin entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ait eu raison de cette initiative qui avait pourtant été acceptée par les intéressés. À l'occasion de leur petit-déjeuner, les partisans du maire de Bordeaux étaient un peu « groggy » et avaient le sentiment d'être les dindons de la farce. Déjà assez peu représentés dans l'équipe de campagne du candidat, ils s'étaient un peu éloignés de François Fillon en espérant que leur champion se lance dans la course. Vingt-quatre heures après le renoncement de celui-ci, ils se retrouvent « le bec dans l'eau et divisés sur la stratégie à suivre », confie l'un des convives. La tenue de cette rencontre à trois signifiait qu'ils rentraient dans le rang sans condition, ce qui n'est pas la ligne majoritaire chez les juppéiste. Aucun d'eux ne veut déterrer à nouveau une hache...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    07 mars15:46

    PREMIÈRE DÉCISION 3 JOURS DE DÉLAIS DE CARENCE POUR TOUS.

    Signaler un abus

  • M8252219
    07 mars15:45

    EN AJOUTANT, LES 12 JOURS (en plus que le privé) D'ABSENCE ILÉGALE, À LA PRÉSENCE HEBDOMADAIRE INFÉRIEURE DE 3H CELA FAIT 727 223 POSTES POSSIBLES DE RÉDUIRE DANS LE FONCTION PUBLIQUE ET ASSIMILÉE . en faisant travailler comme le privé les fonctionnaires et assimilés 39 heures par semaine !!! ils travaillent en moyenne 3 heures de moins : soit 3 * 5 500 000 =16 500 000 heures travaillées en moins que le privé ; Cela représente à raison de 39 h de temps de travail 423076 postes de trop.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer