Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Sarkozy convie les anciens Premiers ministres UMP à "l'aider"

Reuters30/11/2014 à 22:45

PARIS, 30 novembre (Reuters) - Le nouveau président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, a annoncé dimanche soir la création d'un "comité des anciens Premiers ministres" au sein du parti d'opposition afin de favoriser une gouvernance "collective". Invité de TF1, l'ancien chef de l'Etat a réaffirmé son engagement d'organiser des primaires en 2016 en vue de l'élection présidentielle de 2017, des primaires ouvertes aux centristes de l'UDI mais à pas à ceux du MoDem de François Bayrou qui "ont fait l'élection de François Hollande" en 2012. "Je n'ai pas l'intention (...) de conduire cette formation politique seul", a dit Nicolas Sarkozy au lendemain de son élection avec 64,5% des voix. "Je créerai un comité des anciens Premiers ministres de notre famille politique qui m'aideront de leurs conseils et de leur expérience dans la conduite de cette formation politique", a-t-il dit. Il a précisé avoir rencontré dimanche à ce sujet Dominique de Villepin, qui a accepté de siéger dans ce futur comité. Il n'a pas dit s'il avait recueilli l'assentiment d'Edouard Balladur, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon. Nicolas Sarkozy, qui devra notamment compter avec Bruno Le Maire, fort d'un score de plus de 29%, a assuré qu'il constituerait "une équipe qui représentera toutes les sensibilités de notre mouvement parce que le temps d'aujourd'hui est au collectif". "Notre devoir, quelles que soient nos ambitions, quels que soient nos sensibilités, nos amitiés ou nos manques de sympathie, c'est de nous unir pour créer les conditions qui vont permettre une alternance moderne avec de nouvelles idées", a-t-il dit. JUPPÉ ET FILLON ONT RAISON Soucieux de rassembler, Nicolas Sarkozy s'est employé dimanche soir à gratifier Alain Juppé et François Fillon, ses deux principaux rivaux pour 2017, et Bruno Le Maire, nouveau prétendant putatif à la primaire, de remarques obligeantes. Le maire de Bordeaux, a-t-il dit, "a eu raison" d'appeler au rassemblement, François Fillon "a raison" de dire que "l'union n'est pas la soumission". "Je pourrais signer. Qui parle de soumission?", a-t-il commenté. Quant à Bruno Le Maire, il l'a présenté comme "un de nos meilleurs espoirs" à droite. Il a également souligné le "travail remarquable" de Luc Chatel, secrétaire général sortant, un possible indice pour le futur organigramme du parti, dont il a réaffirmé qu'il souhaitait changer le nom. Nicolas Sarkozy, qui parle d'"un nouveau départ", a refusé d'évoquer sa -- probable -- candidature à la primaire de 2016. "Cette question se pose, mais je n'ai aucunement l'intention d'y apporter une réponse", a-t-il dit. "En 2016, nous organiserons les primaires", a-t-il assuré. "Si ce n'est pas ouvert, c'est une élection interne. Donc ce n'est pas la peine de dire 'primaires ouvertes", ce seront des primaires organisées pour que chacun soit parfaitement à l'aise", a-t-il poursuivi. "Tous ceux qui partagent nos convictions pourront y participer, y compris nos amis du Centre", mais pas le MoDem dont "les dirigeants ont fait l'élection de François Hollande", a-t-il précisé, visant sans le nommer le maire de Pau François Bayrou. (Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.