Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sarkozy annonce une répression accrue de l'extrémisme

Reuters22/03/2012 à 16:22

SARKOZY ANNONCE UN RENFORCEMENT DES SANCTIONS CONTRE L'EXTRÉMISME

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi un renforcement de l'arsenal pénal contre l'extrémisme idéologique et le terrorisme, peu après le dénouement à Toulouse de l'affaire du tueur au scooter qui a tenu la France en haleine dix jours durant et bouleversé la campagne pour l'élection présidentielle.

Dans une déclaration solennelle à la télévision et à la radio - la troisième en quatre jours - le chef de l'Etat a déclaré que la République française devait être "implacable" pour défendre ses valeurs et ne tolèrerait ni embrigadement ni conditionnement idéologiques sur son sol.

"Désormais, toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l'apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine et à la violence sera punie pénalement", a-t-il dit, peu après une réunion avec le Premier ministre, François Fillon, et les ministres concernés.

Il a également déclaré que toute personne se rendant à l'étranger pour y suivre des "travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme" serait punie pénalement".

La propagation et l'apologie d'idéologies extrémistes seront également réprimées "avec les moyens qui sont déjà ceux de la lutte anti-terroriste", a ajouté le président de la République.

Il a enfin dit avoir demandé au Garde des Sceaux, Michel Mercier, de conduire une "réflexion approfondie" sur la propagation de ces idéologies en milieu carcéral.

"Nous ne pouvons accepter que nos prisons deviennent des terreaux d'endoctrinement à des idéologies de haine et de terrorisme", a expliqué le chef de l'Etat.

François Fillon a dit dans un communiqué que le gouvernement s'attacherait "sans délai" à la mise en oeuvre des orientations fixées par le président.

Mohamed Merah, un Toulousain de 23 ans, a tué en une semaine trois militaires de confession musulmane, trois enfants juifs et un jeune rabbin, à Toulouse et Montauban, avant d'être abattu jeudi par les policiers qui tentaient de l'arrêter.

APPEL À L'APAISEMENT

Le jeune homme, qui se réclamait de la nébuleuse terroriste Al Qaïda, s'était rendu en Afghanistan et au Pakistan, où cette organisation forme des apprentis terroristes.

Une polémique commence à naître en France sur des "failles" présumées des services de renseignement.

Nicolas Sarkozy, qui brigue un second mandat, s'est de toute évidence efforcé d'y répondre dans son intervention.

Il a également félicité les forces de l'ordre, la justice et le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, pour le "remarquable travail" qui a conduit à la mise hors d'état de nuire du tueur.

Il a précisé qu'une enquête était en cours pour savoir si Mohamed Merah avait bénéficié de complicités.

Nicolas Sarkozy a enfin de nouveau lancé un appel à l'apaisement des passions dans une opinion publique choquée par les événements de ces dix derniers jours.

"Face à une agression terroriste, dont la violence le dispute à l'abjection, la France a fait preuve de sang-froid et de détermination. Elle est restée unie et rassemblée", a-t-il dit. "Aujourd'hui, les Français doivent surmonter leur indignation et ne pas laisser libre cours à leur colère."

"Nos compatriotes musulmans n'ont rien à voir avec les motivations folles d'un terroriste. Il ne faut procéder à aucun amalgame", a-t-il poursuivi. "Je sais pouvoir compter sur la fraternité et la vigilance de tous les responsables religieux."

"Le rassemblement et l'unité doivent être notre priorité, la fermeté le moyen au service des valeurs de la République", a conclu le chef de l'Etat.

Emmanuel Jarry, édité par Patrick Vignal

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.