Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sans le savoir, un infirmier essayait de sauver Brahim Abdeslam

Reuters21/11/2015 à 15:37

UN INFIRMIER A TENTÉ DE SAUVER UN KAMIKAZE À PARIS SANS LE SAVOIR

par Marie-Louise Gumuchian et Pauline Mevel

PARIS (Reuters) - Dans le chaos provoqué par l'explosion au Comptoir Voltaire, café du XIe arrondissement de Paris, vers 21h40, le vendredi 13 novembre, David, infirmier dans un grand hôpital parisien, a été guidé par l'instinct et n'a pensé qu'à porter secours aux blessés.

L'un d'eux est bloqué entre des tables et des chaises soufflées par la déflagration. David, qui ne souhaite pas donner son nom de famille, l'attrape et l'allonge à terre, dans un geste brusque.

"Je le claque, je m'approche, pas de respiration, il est complètement inconscient", raconte à Reuters cet homme de 46 ans. "Mon premier réflexe, c'est de le masser, je commence un massage cardiaque."

S'il remarque une plaie d'environ 30 centimètres sur le côté du corps, David pense s'être penché sur un autre client durement touché par ce que lui croit encore avoir été un accident, peut-être une fuite de gaz.

Il n'en est rien. "On avait juste déboutonné le blouson, on avait gardé le tee-shirt. Je n'ai rien senti en le massant", dit-il. "En déchirant le tee-shirt, j'ai vu des fils. Mon regard s'est porté sur ces lampes de chauffage, je vois qu'aucune des trois n'a rien (...) et là je vois les premiers boulons."

"Là, j'ai tout de suite compris : c'est une explosion, c'est un kamikaze. Je savais que c'était lui."

Lui, c'est Brahim Abdeslam, membre du commando qui a ouvert le feu sur des bars et restaurants des Xe et XIe arrondissements dans les 20 minutes précédentes, pendant qu'une autre équipée terroriste commettait un massacre au Bataclan et qu'une dernière faisait exploser trois bombes aux abords du Stade de France.

Agé de 31 ans, il a participé aux attentats pour lesquels est recherché son frère Salah Abdeslam, soupçonné d'avoir été membre du même commando.

Au total, 130 personnes sont tuées ou succomberont à leurs blessures et plus de 350 autres sont blessées en moins d'une heure à Paris et Saint-Denis, mais Brahim Abdeslam n'emporte personne dans la mort au Comptoir Voltaire, où trois personnes sont toutefois grièvement blessées.

"C'EST PAS LE GAZ. C'EST LUI"

Sur une vidéo amateur que Reuters s'est procurée, on peut voir deux personnes tenter de réanimer un homme gisant au sol. L'un semble être David, l'autre demeure inconnu.

"Il y avait quatre fils : un blanc, un noir, un rouge et un orange. Le premier truc que j'ai vu, c'était un fil rouge et je pense que c'est le détonateur parce qu'il y a quelque chose au bout", se souvient David. "J'ai dit à l'autre qui massait avec moi : 'c'est pas les parasols, c'est pas le gaz, c'est lui'."

Les secours arrivent à ce moment-là.

David connaît l'un des pompiers et raconte qu'il lui fait un point de la situation. "Je lui dis : 'Ce gars est inconscient, on a commencé le massage cardiaque, j'ai déchiré son tee-shirt, il y a des fils dessous'. Et là, il me regarde et il se met à crier : 'On évacue tout ! Tout le monde dehors !'"

Habitant du quartier, l'infirmier connaît bien le Comptoir Voltaire où il était venu dîner avec un ami. L'explosion s'est produite au moment où la serveuse venait de déposer leurs assiettes sur la table.

"C'est une flamme énorme qui s'est soulevée avec de la poussière et (...) pour moi, c'étaient les parasols de chauffage qui étaient sur cette terrasse qui avaient éclaté", se souvient David, qui était installé à l'intérieur. "J'ai crié : 'Coupez le gaz!'"

"Et là, il y a eu un moment de panique, d'affolement. Tous les gens se sont mis à courir dehors et moi, je ne sais pas pourquoi, sans doute par conscience professionnelle, je suis parti sur cette terrasse où j'ai senti une odeur de soufre, de fumée."

Après avoir aidé une femme puis un jeune homme couché sur une table, il s'est donc occupé de Brahim Abdeslam, qu'il n'a pas vu entrer dans le restaurant.

"J'ai eu une explication avec la police quand j'y suis retourné le samedi pour récupérer mes affaires", raconte-t-il.

Il se souvient aussi que l'officier lui a dit quelle chance il avait eu : "Sa bombe n'a pas explosé tout à fait comme il fallait sinon il aurait fait beaucoup plus de dégâts", a dit celui-ci, selon les propos rapportés par David.

"En le mettant par terre, en le massant, c'est quand même des gestes assez brusques que j'ai faits. J'aurais pu aussi y passer. J'y pense, j'y pense encore."

(Edité par Gregory Blachier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.