Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BAYER

98.97EUR
+3.04% 
Ouverture théorique 0.00

DE000BAY0017 BAYN

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    96.58

  • clôture veille

    96.05

  • + haut

    99.57

  • + bas

    96.34

  • volume

    27 671

  • valorisation

    92 295 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.06.18 / 21:55:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BAYER

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BAYER à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BAYER à mes listes

    Fermer

Sanofi-Brandicourt bien placé pour piloter une cession de Merial

Reuters06/11/2015 à 19:19

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Sanofi SASY.PA pourrait espérer empocher plus de 12 milliards d'euros s'il décidait de vendre Merial, son pôle de santé animale, et son nouveau directeur général est bien placé pour trouver un acheteur. Olivier Brandicourt, à la tête de Sanofi depuis sept mois, a fait savoir vendredi qu'il examinait les options stratégiques et se donnait douze mois pour décider du sort de cette division et de celui des activités européennes du laboratoire pharmaceutique dans les médicaments génériques, deux branches qui, a-t-il expliqué, offrent des "synergies limitées" avec les autres pôles du groupe. Le directeur général a refusé de dire si Sanofi avait approché d'éventuels repreneurs. "C'est une décision que nous avons prise très récemment", a-t-il dit lors de la présentation du plan stratégique à cinq ans du laboratoire. ID:nL8N1310HI Lorsqu'il travaillait chez Pfizer PFE.N , Olivier Brandicourt a géré la cession de Zoetis, l'unité de santé animale du groupe américain. Merial, a estimé un trader en poste à Paris qui a requis l'anonymat, pourrait intéresser un fonds de capital-investissement ou l'allemand Bayer BAYGn.DE , dont Olivier Brandicourt dirigeait la branche santé avant de passer chez Sanofi et qui possède aussi des actifs dans la santé animale. Au troisième trimestre, les ventes de Sanofi dans la santé animale ont augmenté de 9,3% à taux de change constants, à 607 millions d'euros, une croissance largement due à NexGard, un antiparasitaire pour chiens. Pour l'exercice 2015, Sanofi table sur un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros pour Merial. "L'activité est suffisamment importante pour être introduite en Bourse. Ils (Sanofi) pourraient aussi échanger des actifs", a dit une personne qui a connaissance du dossier, interrogée par Reuters sur les options de Sanofi. Tim Anderson, analyste chez Bernstein, estime que la valorisation de Merial pourrait atteindre jusqu'à 12,5 milliards d'euros sur la base de cinq fois son chiffre d'affaires. Les activités européennes de Sanofi dans les médicaments génériques sont par comparaison relativement modestes: le chiffre d'affaires de la branche a été de 135 millions d'euros au troisième trimestre. (Matthias Blamont, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

+3.04%
+3.19%
+3.16%
+1.46%
+3.36%
+0.95%
+1.92%
+2.54%
+2.88%
+0.52%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.