Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Samuel Pisar, l'un des plus jeunes survivants de la Shoah, s'éteint à 86 ans

Le Parisien28/07/2015 à 18:39

Samuel Pisar, l'un des plus jeunes survivants de la Shoah, s'éteint à 86 ans

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) l'a annoncé ce mardi. «L'un des rares survivants (de la Shoah) très connus avec Elie Wiesel et Simone Veil» s'est éteint lundi à New York, laissant un grand vide dans la communauté intellectuelle. 

Roger Cukierman, président du Conseil, se dit «très triste» de cette «perte immense» d'«un ami».  «Il a vécu l'horreur absolue et a réussi à sortir du néant et à devenir un homme admirable et admiré de tous», souligne-t-il. Les deux hommes s'étaient longtemps côtoyés et partageaient un attachement commun à la culture yiddish. Dans un message à la famille, le président du Crif transmet toutes ses pensées «à son admirable épouse Judith et à toute la famille. Je partage votre peine.» 

Né à Bialystok, en Pologne, le 18 mars 1929, Samuel Pisar avait été déporté à 13 ans à Majdanek, puis à Auschwitz et à Dachau où il avait été libéré à 16 ans. Il avait raconté son expérience des camps nazis dans ses mémoires sous le titre «Le Sang de l'espoir». Universitaire, avocat international renommé et écrivain, l'Américain avait aussi été dans les années 1960 conseiller du président américain John Fitzgerald Kennedy pour le commerce international.

L'écrivain a vécu longtemps en France. Il avait d'ailleurs été élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur. En 1995, Jacques Chirac avait cité sa contribution à la mémoire du génocide juif dans son fameux discours du Vel d'Hiv, soulignant la nécessité que la France se souvienne, «pour que le sang de l'Holocauste devienne, selon le mot de Samuel Pisar, le sang de l'espoir».

Hommage à Samuel Pisar qui a voué sa vie à la mémoire de la Shoah et a inlassablement défendu les Droits de l'Homme— François Rebsamen (@frebsamen) 28 Juillet 2015

François Hollande a lui aussi salué «un homme au destin exceptionnel qui traversa les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.