1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Salutaire retour sur l'histoire
Le Monde22/01/2019 à 06:30

Il n'y a pas d'histoire sans géographie, pas de peuple sans territoire, explique le juriste Alphée Roche-Noël, dans « Géographie de l'histoire de France ».

Le livre. Renan a manqué avoir raison. En Sorbonne, en mars 1882, il prophétisait : « Les nations ne sont pas quelque chose d'éternel. Elles ont commencé, elles finiront. La confédération européenne, probablement les remplacera. Mais telle n'est pas la loi du siècle où nous vivons. » Un siècle plus tard, le dynamisme de la construction de la Communauté européenne a pu faire croire avéré le pronostic. Mais quelques décennies ont suffi pour que le rêve se dissipe, que le scepticisme gagne et qu'une conception autoritaire, conservatrice et xénophobe ne ruine l'utopie. Celle-ci prenant la crise migratoire comme argument commode pour isoler l'Europe. Au mépris des idéaux de générosité, de fraternité et de solidarité prônés dès 1945.

Comme l'aporie du discours politique n'a pas permis de corriger la dérive, que le signal d'alarme lancé par les électeurs français lors du référendum de 2005 n'a pas été entendu, complaisamment caricaturé - le peuple n'avait pas compris la question posée -, le divorce s'est précisé entre les citoyens et ceux qui prétendaient les représenter. « L'histoire s'est rebiffée dans les urnes », pointe Alphée Roche-Noël en conclusion de son stimulant essai, Géographie de l'histoire de France.

Diplômé de Sciences Po et conseiller d'arrondissement à la mairie du 15e, l'auteur ne signe toutefois pas un livre partisan mais un salutaire retour sur ce qu'est la France, telle qu'elle se rêve et se définit, singulière et universaliste.

Toutes les composantes de l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer