Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DASSAULT AVIA

1 639.00EUR
+0.06% 
indice de référence SBF 120

FR0000121725 AM

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 638.00

  • clôture veille

    1 638.00

  • + haut

    1 648.00

  • + bas

    1 635.00

  • volume

    1 237

  • valorisation

    13 623 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    19.04.18 / 14:02:42

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 558.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 720.00

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DASSAULT AVIA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DASSAULT AVIA à mes listes

    Fermer

SALON-Brexit-Pas d'impact à court terme sur la défense-Dassault/Thales

Reuters11/07/2016 à 17:53
    FARNBOROUGH, Grande-Bretagne, 11 juillet (Reuters) - Le 
Brexit ne devrait pas modifier les relations franco-britanniques 
dans la défense à court terme, ont déclaré lundi à Reuters les 
PDG de Dassault Aviation  AVMD.PA  et Thales  TCFP.PA , deux 
groupes qui coopèrent étroitement avec le Royaume-Uni.  
    "Les accords bilatéraux continuent, nos coopérations 
continuent", a résumé Patrice Caine, PDG de l'équipementier 
Thales lors du salon aéronautique qui se tient à Farnborough, 
près de Londres, jusqu'à dimanche. 
    Le Royaume-Uni, toutes activités confondues, est le deuxième 
marché de Thales après la France, avec 10% de son chiffre 
d'affaires et 2,226 milliards d'euros de prises de commandes en 
2015. 
    "Pour l'instant, on ne voit pas de conséquences à court 
terme", a ajouté Patrice Caine au sujet de l'activité de Thales 
au Royaume-Uni. 
    Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, premier 
actionnaire industriel de Thales, a souligné, lui, que le traité 
de Lancaster House, signé en 2010 par la France et le 
Royaume-Uni, assurait la continuité de la coopération entre les 
deux principales puissances militaires en Europe. 
    "Nous ne savons pas encore quelles vont être les nouvelles 
relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne", a-t-il 
expliqué. "Cela va prendre des mois, peut-être même des années, 
pour savoir vraiment quel sera ce nouvel équilibre". 
    Dassault Aviation coopère avec le britannique BAE Systems 
 BAES.L  dans les drones.   
    Le chef des approvisionnements en armements du Pentagone a 
estimé de son côté que le Brexit ne changerait fondamentalement 
ni les liens du Royaume-Uni avec l'armée américaine, ni les 
contrats commerciaux militaires. 
    Le sous-secrétaire à la Défense américaine Frank Kendall a 
cependant dit espérer que le référendum du 23 juin n'aurait pas 
d'impact sur les besoins en équipements militaires du 
Royaume-Uni, destiné à rester un partenaire-clé de l'Otan. 
    Les groupes américains d'armement, dont la plupart ont des 
bureaux à Londres, surveillent de près le déroulement du Brexit, 
certains d'entre eux envisageant de s'installer ailleurs en 
Europe. 
 
 (Cyril Altmeyer, avec Andrea Shalal, édité par Jean-Michel 
Bélot) 
 

Valeurs associées

+0.12%
+0.39%
-2.03%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.