1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Sakho et Mangane » : plongée dans la première série policière africaine de Canal+
Le Point09/04/2019 à 09:23

Loin de Starsky & Hutch ou L'Arme fatale, voilà une série originale de Canal Plus International, Sakho et Mangane, bien ancrée dans les réalités africaines. À Dakar, Souleymane Sakho et Basile Mangane forment un duo de policiers aux caractères opposés et aux méthodes radicalement différentes. Sous les ordres de Mama Ba, nouvellement nommée, le commandant Sakho en impose. Brillant, mystérieux, c'est un vieux loup solitaire, qui cache de lourds secrets. Mais le voilà bien contrarié, déjà dans son ascension professionnelle, mais aussi dans sa liberté d'enquêteur, puisqu'il doit travailler avec le lieutenant Basile Mangane, un jeune inspecteur fougueux. Ce tandem de flics de choc va enquêter sur une série de crimes de plus en plus étranges, flirtant avec le paranormal et le mysticisme. Mais n'ayez crainte, il ne s'agit pas de magie noire, et encore moins de sorcellerie? ! Les trois réalisateurs, Jean-Luc Herbulot, Hubert Ndao et Toumani Sangaré ont choisi de plonger les téléspectateurs dans des récits, cultures et traditions bien plus authentiques et sacrés. Lébous, dieux, divinités, puissances surnaturelles, esprits, génies, peu importe, il s'agit toujours de puissances fondatrices. Discussions sans langue de bois avec Jean-Luc Herbulot et Issaka Sawadogo, l'acteur burkinabè qui monte, de la série Guyane au succès Walter, de Varante Soudjian. Le Point Afrique : Jean-Luc, en tant que réalisateur, vous aviez un seul impératif en arrivant...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer