1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sahel : un rendez-vous à Pau pour tout remettre à plat
Le Point06/12/2019 à 07:20

Après l'Otan, en mort cérébrale, selon lui, Emmanuel Macron veut tout remettre à plat au Sahel. À Londres où étaient réunis les vingt-neuf chefs d'État des pays membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord pour son 70e anniversaire, le président français a seulement réussi à initier « un début de réflexion » sur la stratégie de l'Alliance atlantique, alors, a-t-il dit, que « les engagements de la guerre froide sont désormais dépassés ». Pour l'Otan, c'est toujours la Russie qui présente la menace importante. Pour le président français, c'est le terrorisme. « La légitimité de la présence de la France et de nos armées au Sahel est confirmée, il s'agit toujours d'un défi à notre sécurité », a-t-il dit. « Notre responsabilité est d'y faire face, mais pas seuls, nous devons donc à très court terme redéfinir le cadre et les convictions de notre engagement, notamment avec les cinq pays », a-t-il ajouté en parlant du Mali, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, où le dispositif Barkhane est déployé.Sur un ton ferme, il a demandé : « Que veulent-ils de nous ? Ont-ils besoin de nous ? » avant d'annoncer l'organisation à Pau le 16 décembre prochain d'un sommet avec ces pays membres du G5 Sahel. « J'attends des réponses claires pour réévaluer notre engagement », a conclu le président français, menaçant en creux d'ordonner un retrait s'il estimait insuffisantes...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer