Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Sachez rendre une poule heureuse

Le Parisien20/04/2015 à 18:38

Sachez rendre une poule heureuse

Sois heureuse, ma poule. Dans leurs laboratoires et penchés au-dessus de leurs poussins témoins, les scientifiques de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) travaillent en ce moment avec rigueur à rendre les volailles joyeuses, car la qualité de leur chair et celle de leur ponte en dépendent.

L'inspection des poulaillers réserve des surprises. « On a tendance à projeter notre idée du bonheur et, pour nous, l'élevage à l'intérieur évoque la prison alors que la poule peut être très stressée à l'extérieur », décrit Christine Leterrier, spécialiste des émotions chez les oiseaux d'élevage. Des rapaces menaçants, une soudaine averse ou une chaleur trop pesante et les oiseaux déguerpissent vers le poulailler. « Et puis, en bâtiment, il y a un truc super : les copains ! Les poules sont des animaux très sociaux », décrit la scientifique devant une cagette d'observation où des poussins se serrent, ailes à ailes. « Mais plus il y a de proximité, plus les risques sanitaires sont importants », admet-elle.

Une alimentation diverse emplit-elle les gallinacés de reconnaissance ? Pas vraiment. Eleveurs comme scientifiques peuvent l'établir avec certitude, le bec délicat des poules ne goûte pas l'inconnu. « Quand on introduit un aliment nouveau, on entend des cris de détresse. Elles peuvent parfois arrêter de manger. » A force d'observer des poules témoins, les scientifiques savent en revanche ce qui les rend immanquablement heureuses : folâtrer dans la poussière. « Quand on mène des expériences où elles sont privées de s'ébrouer et qu'on leur en laisse de nouveau la possibilité, elles s'y adonnent de façon très longue, ça fait plaisir à voir », s'amuse Christine Leterrier.

Les consommateurs peuvent mesurer le bonheur des bêtes dans leur assiette. « On sait que le stress des dernières heures de l'animal joue sur la qualité de la viande », assure la chercheuse Cécile Berri, près de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.