Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ryanair: perte annuelle record sur fond de pandémie mais optimisme pour la reprise
AFP17/05/2021 à 11:19

La compagnie irlandaise Ryanair a enregistré une perte record lors de son exercice décalé 2020 en raison notamment d'un effondrement du trafic aérien dû à la pandémie de coronavirus, mais se dit optimiste sur la reprise ( AFP / Tobias SCHWARZ )

La compagnie irlandaise Ryanair a enregistré une perte record lors de son exercice décalé 2020 en raison notamment d'un effondrement du trafic aérien dû à la pandémie de coronavirus, mais se dit optimiste sur la reprise ( AFP / Tobias SCHWARZ )

La compagnie irlandaise Ryanair a enregistré une perte record de l'ordre du milliard d'euros lors de son exercice décalé 2020 en raison notamment d'un effondrement du trafic aérien dû à la pandémie de coronavirus, mais se dit optimiste sur la reprise.

Le chiffre d'affaires du transporteur irlandais a lui chuté de 81% à 1,64 milliard d'euros sur un an, d'après un communiqué.

Hors éléments exceptionnels, la perte nette s'élève à 815 millions d'euros pour l'exercice terminé le 31 mars, contre un bénéfice de plus d'un milliard d'euros sur l'exercice précédent. 

Avec 200 millions d'euros de pertes liées à de mauvaises positions de couverture sur kérosène, la perte monte à un milliard d'euros. 

Le groupe "low cost" s'était couvert contre une hausse excessive des cours alors que l'an dernier ces derniers se sont écroulés à cause de la pandémie qui a annihilé le trafic aérien.

"L'année 2020/2021 a été la plus difficile des 35 années d'existence de Ryanair. Le Covid-19 a vu le trafic s'écrouler presque du jour au lendemain, tombant de 149 millions de passagers à juste 27,5 millions, nombre de gouvernements européens (...) ayant imposé des interdictions ou restrictions de vols et des confinements nationaux", commente la compagnie.

"Nous sommes encouragés par la récente mise à disposition de plusieurs vaccins contre le Covid-19 et espérons que leur déploiement va faciliter la reprise du trafic aérien intra-européen et du tourisme cet été. Si, comme c'est pour l'instant prévu, la plupart des Européens sont vaccinés d'ici septembre, nous pensons que nous pouvons espérer une forte reprise (...) au deuxième semestre", poursuit Ryanair.

L'action prenait 0,89% à 17,06 euros vers 09H15 GMT.

"Atterrissage rude pour Ryanair avec une perte annuelle record, mais le transporteur dit que les réservations redécollent", a commenté Susannah Streeter, analyste pour le courtier Hargreaves Lansdown.

-Levée des restrictions -

Le groupe, qui a supprimé quelque 3.000 emplois soit 15% de ses effectifs pour réduire ses coûts fixes au début de la pandémie, rappelle que plusieurs compagnies européennes ont succombé face au choc économique, à l'instar de Flybe, Level ou Germanwings. 

Le patron de Ryanair, Michael O'Leary, lors d'un entretien avec l'AFP, le 3 mars 2020 à Bruxelles ( AFP / Kenzo TRIBOUILLARD )

Le patron de Ryanair, Michael O'Leary, lors d'un entretien avec l'AFP, le 3 mars 2020 à Bruxelles ( AFP / Kenzo TRIBOUILLARD )

Il s'attend à ce que "la capacité intra-européenne de transport aérien reste largement plus faible" dans les années à venir, ce qui peut créer des opportunités pour lui.

Les pays européens "commencent à lever les restrictions sur les voyageurs britanniques. Le Portugal ce matin. Nous avons bon espoir que l'Italie et la Grèce soient ajoutés à la liste +verte+ d'ici la fin mai et l'Espagne peu après", a commenté lundi sur la BBC le patron de Ryanair Michael O'Leary.

Le Royaume-Uni a mis en place un système à trois couleurs pour les voyages internationaux qui sont de nouveau autorisés à partir de lundi: la couleur verte est celle assortie du moins de restrictions et s'applique aux pays dont la situation sanitaire est jugée bonne. 

M. O'Leary a également averti sur la BBC que si les tarifs resteraient bas cet été, ils pourraient s'envoler l'an prochain, "particulièrement pendant les longs week-ends lors de jours fériés ou les vacances scolaires", au regard d'un nombre de sièges inférieur de 25% comparé à avant la pandémie.

Le groupe s'attend pour l'instant à ce que le nombre de passagers transportés sur l'année se situe "dans le bas de notre fourchette de prévision de 80 à 120 millions" et estime que le scénario "probable pour l'année entière 2021/2022 est d'approcher l'équilibre financier".

A propos de la réouverture lundi des voyages internationaux pour les voyageurs britanniques, Sean Doyle, le patron de British Airways, a estimé auprès de la BBC que les restrictions devraient être levées pour les pays qui "vaccinent à toute vitesse", notamment l'Europe et les Etats-Unis, qu'il espère voir ajoutés à la liste "verte".

"Aujourd'hui est une journée importante car les gens peuvent commencer à voyager, et on attend à présent que la liste verte des pays soit étendue, et nous pensons qu'il est possible de le faire en sécurité car c'est ce que suggèrent les dernières données" scientifiques, a renchéri le directeur général d'EasyJet Johan Lundgren.

ved/jbo/esp

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • run419
    17 mai10:50

    Et ils touchent quoi comme subventions, EUX ??

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer