Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Russie-Une baisse de 5% des achats militaires à l'étude-sources

Reuters19/02/2016 à 10:28
    par Margarita Papchenkova, Lidia Kelly et Darya Korsunskaya 
    MOSCOU, 19 février (Reuters) - Le gouvernement russe 
envisage une baisse des dépenses d'armement de l'ordre de 5% 
cette année, ce qui serait une première pour l'armée, restée 
jusqu'alors épargnée par les mesures de rigueur qui touchent les 
autres ministères, a appris Reuters de quatre sources 
officielles distinctes. 
    Le projet est soutenu par sept ministères -- celui des 
Finances étant son plus ardent défenseur -- et des 
administrations publiques, ce qui doit lui permettre d'être 
débattu en conseil des ministres, ont dit les sources. 
    Son inscription à l'ordre du jour des débats gouvernementaux 
montre que plus aucun secteur n'est à l'abri des coupes 
budgétaires, à l'heure où la Russie entre dans une deuxième 
année de récession liée à la chute du prix du pétrole et aux 
sanctions commerciales européennes. 
    Vladimir Poutine a fait de la puissance militaire du pays 
une de ses priorités, s'engageant en Ukraine et en Syrie. Les 
dépenses d'armement se sont établies à 1.650 milliards de 
roubles (19,5 milliards d'euros) en 2015, selon le think tank 
spécialisé CAST, qui ajoute que celles-ci représentent la moitié 
du budget de la défense. 
    Cette année, le budget total de la défense russe s'élève à 
3.140 milliards de roubles, un montant stable par rapport à 2015 
(3.120 milliards de roubles), ce qui en fait le troisième 
mondial. 
    Une baisse de 5% des dépenses d'armement permettrait de 
dégager 100 milliards de roubles, a estimé un des responsables 
qui s'est entretenu avec Reuters, une économie relativement 
négligeable. 
    "Mais il ne s'agit pas d'argent, il s'agit d'établir un 
précédent politique", a-t-il dit. 
    L'entrée en vigueur de la mesure constituerait une victoire 
symbolique pour le ministère des Finances, qui a souvent fait 
valoir que la Russie ne pouvait plus se permettre de dépenser 
sans compter pour moderniser les forces armées et qui a appelé à 
une baisse des dépenses de 10% tous ministères confondus. 
    "Nous tentons de convaincre nos patrons qu'il est impossible 
que le budget supporte de telles dépenses aujourd'hui", a dit 
une source au ministère des Finances. 
    Une "redoutable opposition" est attendue du ministère de la 
Défense, a dit l'une des sources, qui a tenu à rester anonyme. 
Aucune décision n'a encore été prise, et la mesure nécessitera 
l'approbation du président ou du Premier ministre. 
 
 (Julie Carriat pour le service français, édité par Marc 
Angrand) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.