1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Russie : Alexeï Navalny condamné à 30 jours de prison
Le Point27/08/2018 à 17:25

Alexei Navalny organise des manifestations à travers la Russie le 9 septembre prochain. 

Alexeï Navalny, le principal opposant au Kremlin et à Vladimir Poutine va passer les trente prochains jours derrière les barreaux. Il vient en effet d'être condamné pour une manifestation non autorisée qui avait eu lieu en janvier. Un emprisonnement qui survient à deux semaines d'un mouvement de manifestations contre le projet de réforme des retraites.

Alexeï Navalny « est reconnu coupable de violation de la loi en vertu de l'article 20.2 (violations répétées des dispositions sur l'organisation de manifestations publiques) et condamné à trente jours de détention administrative », a indiqué le juge Alexeï Stekliev. Samedi, l'opposant a été arrêté en bas de son domicile moscovite et conduit à un poste de police, puis à l'hôpital, pour une fracture du doigt infligée lors de son arrestation.

Au c?ur des protestations contre la réforme des retraites

« C'est une procédure étrange avec un seul objectif : m'empêcher de participer aux préparatifs de la vague de protestations nationale contre la hausse de l'âge du départ à la retraite », s'est défendu Alexeï Navalny lors de l'audience. Son interpellation a eu lieu dans le cadre du dossier ouvert après la manifestation du 28 janvier, durant laquelle l'opposant avait appelé à boycotter l'élection présidentielle du 18 mars. Aucun procès n'avait eu lieu à l'époque. « En tant que citoyen russe, j'ai bien évidemment le droit d'organiser,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer