1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-Voynet craint une remise en cause de l'accord avec le PS
Reuters15/03/2012 à 17:51

Répétition: mot manquant dans le titre.

PARIS (Reuters) - Dominique Voynet, porte-parole d'Eva Joly, a dit jeudi craindre une remise en cause des accords législatifs conclus avec le PS en cas de faible score de la candidate d'Europe Ecologie les Verts (EELV) à l'élection présidentielle.

Le 15 novembre dernier, EELV a passé un accord avec le Parti socialiste qui, en cas de victoire du candidat du PS, François Hollande, lui réserverait des circonscriptions et lui ouvrirait la possibilité de constituer un groupe parlementaire écologiste à l'Assemblée nationale pour la première fois.

Interrogée sur i

"Je le crains bien sûr mais en même temps je constate que ces accords engagent les deux partenaires", a-t-elle déclaré.

"J'espère bien qu'on aura trois ministères et peut-être davantage à condition que les militants écologistes valident l'hypothèse d'une participation gouvernementale, ce qui ne peut se faire que sur un projet politique", a-t-elle ajouté.

Lors d'un meeting à Strasbourg mercredi soir, Eva Joly, créditée au plus de 3% dans les sondages, a assuré qu'elle irait jusqu'au bout malgré les doutes qui s'élèvent au sein même de son parti sur la pertinence du maintien de sa candidature.

Dominique Voynet a reconnu qu'"on se pose toujours la question de savoir si une candidature à 2 ou 3% n'est pas une candidature qui montrerait le désintérêt des Français pour ces questions vitales pour l'avenir de l'humanité".

"En vérité c'est un risque, nous le prenons en compte", a poursuivi la députée, qui avait obtenu 1,57% des suffrages au premier tour de la présidentielle de 2007. "Mais nous savons que sans nous aucun des grands candidats ne parlerait d'écologie et ne l'intégrerait dans son programme."

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dhote
    15 mars17:52

    Ce qui interesse les verts se sont les postes et les indemnités qu'ils vont rafler au PS en vertu de l'accord passé.L'écologie ne les interesse que comme moyen pour atteindre leurs objectifs et satisfaire leurs ambitions. Hollande à tout le temps de regretter l'accord passé et ses conséquences à la chambre.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer