Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-USA 2016-Trump serait un désastre pour l'économie, selon Clinton

Reuters22/06/2016 à 04:06
 (Répétition) 
    par Amanda Becker 
    WASHINGTON, 22 juin (Reuters) - Hillary Clinton, la 
candidate démocrate à l'élection présidentielle des Etats-Unis, 
a dit mardi qu'une accession de son rival républicain Donald 
Trump à la Maison blanche serait un désastre pour l'économie 
américaine, prévoyant une "récession Trump". 
    "Je ne dis pas simplement cela en raison de désaccords 
politiques classiques : les libéraux et les conservateurs disent 
que les idées de Trump seraient désastreuses", a-t-elle déclaré 
lors d'un discours prononcé à Columbus, dans l'Etat de l'Ohio. 
    "Les économistes à droite, à gauche et au centre de 
l'échiquier politique sont tous d'accord pour dire que Trump 
nous ferait retomber en récession." 
    Le discours d'Hillary Clinton dans l'Ohio, qui sera un Etat 
clef dans le scrutin du 8 novembre, était le deuxième dans 
lequel elle affirme que l'homme d'affaires est "inapte, par son 
tempérament" à diriger dans le pays. 
    Elle l'avait dit une première fois lors d'un discours 
consacré aux relations internationales et à la sécurité 
intérieure. 
    "Donald Trump a dit qu'il avait toutes les compétences pour 
être président au nom de ce qu'il a accompli dans le monde des 
affaires", a poursuivi Hillary Clinton. 
    "Alors examinons ce qu'il a fait pour ses affaires : il a 
écrit beaucoup de livres sur les affaires. Mais elle paraissent 
toutes finir à la case chapitre 11, allez comprendre", a-t-elle 
dit, en référence au chapitre 11 de la loi américaine sur les 
faillites. 
    La candidate démocrate a ensuite noté que Donald Trump, qui 
s'auto-proclame le "roi de la dette", a permis à ses entreprises 
d'accumuler des dettes colossales pour ensuite se déclarer en 
faillite, laissant sans emploi des centaines de personnes et 
lésant les actionnaires. 
    Si les Etats-Unis devaient accumuler de la dette de la 
sorte, les investisseurs seraient effrayés et cela pourrait 
entraîner une catastrophe économique, a ajouté Hillary Clinton. 
    S'exprimant sur Twitter pendant le discours de sa rivale, 
Donald Trump a dit : "Je suis 'le roi de la dette'. Cela m'a 
bien réussi en tant qu'homme d'affaires, mais c'est une mauvaise 
chose le pays. J'ai amassé des fortunes grâce à la dette, je 
vais réparer les Etats-Unis". 
    Hillary Clinton a par ailleurs estimé que les projets 
fiscaux de Donald Trump - qui veut simplifier le code des impôts 
et faire passer l'impôt sur les sociétés de 35% à 15% - 
profiteraient surtout aux classes aisées au détriment des 
travailleurs. 
    L'ancienne secrétaire d'Etat juge également que la volonté 
de Donald Trump de dénoncer les accords commerciaux était 
susceptible de déclencher des "guerres commerciales", estimant 
pour sa part qu'ils devaient être renégociés s'ils ne 
profitaient pas aux travailleurs américains. 
    Selon Hillary Clinton, les projets de Donald Trump d'ériger 
un mur le long de frontière mexicano-américaine et d'expulser 
les immigrants illégaux ébranleraient le marché du travail et se 
révèleraient désastreux pour l'économie américaine, ouvrant la 
voie à une "récession Trump". 
 
 (Benoît Van Overstraeten pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.