Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ACCOR

42.66EUR
-2.11% 
Ouverture théorique 42.66
indice de référence CAC 40

FR0000120404 AC

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    43.69

  • clôture veille

    43.58

  • + haut

    43.82

  • + bas

    42.43

  • volume

    1 150 486

  • valorisation

    12 380 MEUR

  • capital échangé

    0.40%

  • dernier échange

    21.06.18 / 17:35:23

  • secteur

    Hôtels

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    39.25

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    46.07

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur ACCOR

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter ACCOR à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ACCOR à mes listes

    Fermer

RPT-Un manque à gagner de 650 millions pour l'hôtellerie française

Reuters04/01/2017 à 07:30
 (Répétition sans changement de la dépêche transmise mardi soir) 
    * Restauration comprise, la baisse de revenus atteint 900 
mlns 
    * Le revenu par chambre en recul de 5,1% en 2016 
    * Amélioration en fin d'année grâce à un comparatif 
favorable 
    * 2017 pourrait être meilleure, sans retrouver les niveaux 
de 2014 
 
    par Pascale Denis et Dominique Vidalon 
    PARIS, 3 janvier (Reuters) - Les attentats en France, les 
grèves et le sentiment d'insécurité qui ont fait fuir les 
touristes étrangers se sont traduits par un manque à gagner de 
650 millions d'euros pour les hôteliers français en 2016, selon 
le cabinet MKG Hospitality. 
    Le revenu par chambre disponible, indicateur clé de 
l'activité du secteur, a accusé un recul de 5,1% en France l'an 
dernier. En comptant la restauration, le manque à gagner atteint 
900 millions d'euros, a déclaré à Reuters Georges Panayotis, 
président de MKG Group. 
    A Paris, particulièrement touchée par la désaffection des 
touristes étrangers, la chute a atteint 14,6%, tandis que la 
baisse a été limitée à 2,8% sur la Côte d'Azur et qu'ailleurs en 
province, l'activité est restée solide, enregistrant une 
progression de 4,4%. 
    Le secteur a cependant profité d'une légère reprise en fin 
d'année par rapport à des mois de novembre et décembre 2015 
particulièrement difficiles, plombés par les attentats de Paris. 
    "Par rapport à novembre et décembre 2015, il est clair que 
la fréquentation a été meilleure, mais nous partions de très 
bas", a souligné Georges Panayotis. 
    Les hôteliers, qui avaient tardé à baisser leurs prix, sont 
finalement passés à l'acte et ont vu une nette reprise de leur 
taux d'occupation. 
    A Paris, les prix ont baissé en moyenne de plus de 7%, avec 
des reculs atteignant 15% dans les palaces parisiens très 
exposés à la clientèle de loisir étrangère. 
    Pour le réveillon de fin d'année, le taux d'occupation a 
ainsi grimpé de plus de 10 points à Paris pour atteindre 88% la 
nuit du 31 décembre, contre 73% un an plus tôt. 
    Les baisses de prix couplées à la hausse du dollar face à 
l'euro ont à nouveau attiré la clientèle américaine, tandis que 
les asiatiques ont continué de bouder la France et que la 
clientèle du Golfe a préféré jeter son dévolu sur les palaces 
londoniens. 
    "Le sentiment s'améliore progressivement vis-à-vis de la 
capitale, mais il reste encore beaucoup à faire", selon Georges 
Panayotis. 
    Dans ce contexte, "l'année 2017 pourrait être meilleure", 
estime-t-il, sans être certain pour autant que le secteur puisse 
retrouver ses niveaux de 2014. 
    L'hôtellerie devrait notamment profiter cette année des 
salons comme le celui de l'aéronautique au Bourget ou du vin 
(Vinexpo) à Bordeaux. 
    Mais l'attentisme des années électorales pèse toujours sur 
l'activité tandis que les multiples "ponts" des mois de mai et 
juin ne favoriseront guère la clientèle d'affaires, plus 
résiliente face aux événements qui affectent les voyages de 
loisirs. 
    Au total, avec un revenu moyen par chambre de 56,3 euros en 
2016, le marché de l'hôtellerie n'a pas rattrapé ses niveaux de 
2014 - année de comparaison plus parlante que 2015 - quand il 
était ressorti à 59,00 euros.    
            
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

-2.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.