Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-Moins de Japonais veulent se marier à cause de leurs revenus

Reuters21/06/2016 à 18:11
 (RPT titre corrigé) 
    TOKYO, 21 juin (Reuters) - De moins en moins de Japonais 
dans la vingtaine veulent se marier, citant leurs maigres 
salaires comme un obstacle pour répondre aux attentes des 
femmes, rapporte l'étude d'un think tank. 
    Avec une baisse du côté des femmes également, et sachant que 
très peu d'enfants naissent hors-mariage au Japon, les résultats 
de l'étude montre que Shinzo Abe rencontrera des difficultés 
pour relancer le taux de fécondité très bas du pays, dont le 
Premier ministre a fait un des axes de sa politique. 
    L'enquête montre que 38,7% des hommes célibataires 
interrogés disent vouloir se marier dans un futur plus ou moins 
proche, contre 67,1% il y a seulement trois ans. 
    "Plus de la moitié des femmes célibataires veulent que leurs 
époux gagnent au moins 4 millions de yen par an (environ 33.800 
euros). Pourtant, seul 15,2% des Japonais dans la vingtaine 
gagne 4 millions de yen, ou plus, par an", indique le rapport 
d'une filiale de la société d'assurance-vie Meiji Yasuda.    
    "Cet écart semble être une des raisons pour laquelle de plus 
en plus de personnes ne veulent pas se marier ou se marient plus 
tard", ajoute celui-ci. 
    Les jeunes femmes sont, elles, 59% à vouloir se marier 
contre 82,2% il y a trois ans. 
    Le gouvernement Abe, qui veut encourager la natalité 
japonaise, vise à faire passer le taux de fécondité de 1,4 
enfant par femme à 1,8, un taux encore trop faible puisqu'il 
faut 2,1 enfants par femme pour stopper une diminution de la 
population. 
    La population japonaise, aujourd'hui à 127 millions 
d'habitants, devrait baisser d'un tiers d'ici 2060 et atteindre 
87 millions d'après l'Institut national de recherche sur la 
population et la sécurité sociale. 
    Le système de retraite est sur le point d'éclater face au 
nombre croissant de seniors et au taux de fécondité au plus bas, 
une minorité d'actifs devant financer les pensions d'une 
majorité de retraités. 
    Certains économistes préconisent de recourir à l'immigration 
pour retrouver la croissance économique. 
 
 (Kiyoshi Takenaka, Laura Martin pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.