Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AREVA

4.50EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.00

FR0011027143 AREVA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    4.50

  • + haut

    0.00

  • + bas

    0.00

  • volume

    0

  • valorisation

    1 724 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    14.08.17 / 17:35:18

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.05

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    4.95

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AREVA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AREVA à mes listes

    Fermer

RPT-LEAD 2-Areva-L'accord avec EDF pour fin juillet, la recapitalisation attendra

Reuters22/07/2015 à 08:19

* L'accord sur Areva NP sera annoncé le 31 juillet-Macron * Areva et EDF sont d'accord sur le prix d'Areva NP-source * EDF ne sera pas exposé à l'EPR finlandais-Macron * Le chiffrage de la recapitalisation d'Areva attendra encore-sources (Répétition sans changement de la dépêche transmise mardi soir) par Benjamin Mallet et Yann Le Guernigou PARIS, 21 juillet (Reuters) - L'accord sur le rachat par EDF EDF.PA des activités d'Areva AREVA.PA dans les réacteurs nucléaires sera dévoilé le 31 juillet, mais les annonces sur la recapitalisation d'Areva par l'Etat interviendront plus tard, a déclaré mardi le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. L'Etat, a-t-il également indiqué devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, "aura un rôle à jouer" dans la reprise du passif lié au chantier de l'EPR en cours de construction en Finlande, un dossier dans lequel EDF ne sera pas mis à contribution. Alors qu'Areva a prévu de présenter son plan de financement le 31 juillet à l'occasion de ses résultats semestriels, EDF a fait savoir dès la mi-juillet qu'il était "dans les temps" pour boucler un accord à cette échéance avec le spécialiste public du nucléaire. ID:nL5N0ZV26X "Il n'y a pas de problème particulier, les discussions ont bien avancé, tout le monde est d'accord sur le prix", a déclaré à Reuters une source proche des discussions entre Areva, EDF et l'Etat. L'offre ferme d'EDF ne devrait pas intervenir avant fin octobre, selon cette source. Elle n'a pas précisé le montant offert par le groupe pour devenir l'actionnaire majoritaire d'Areva NP, qui inclut la construction des réacteurs nucléaires, l'assemblage des combustibles et les services à la base installée. La proposition d'EDF valorisait jusqu'ici la société quelque 2 milliards d'euros contre 2,7 milliards inscrits dans les comptes d'Areva. Selon Le Figaro à paraître mercredi, qui cite une source proche du dossier, la négociation aurait abouti à un prix autour de 2,7 milliards. NOUVEAU RENDEZ-VOUS EN SEPTEMBRE La future augmentation de capital d'Areva, promise par l'Etat, s'annonce quant à elle plus complexe encore que la transaction avec EDF. "Une fois qu'on aura clarifié les choses, l'Etat prendra ses responsabilités", a dit mardi Emmanuel Macron. Mais "en aucun cas, l'Etat ne mettra un chèque sur la table le 31 juillet prochain, ce serait irresponsable." Le ministre a ajouté qu'il y aurait un nouveau rendez-vous en septembre, avec entre autres sujets la recapitalisation d'Areva, qui a reconnu en juin que ses besoins étaient proches de 7 milliards d'euros d'ici à la fin 2017. Selon la source proche des discussions, "il y a une très mauvaise surprise du côté de Bercy sur le montant de l'augmentation de capital. L'Etat espérait un ou deux milliards d'euros et ça pourrait être plus du double". Une autre source, au fait du dossier, avance les mêmes chiffres et souligne que le montant qui sera nécessaire dépendra in fine des renégociations commerciales entre Areva et EDF dans l'amont et surtout l'aval du cycle du combustible nucléaire. "Les discussions restent vraiment compliquées, en particulier sur le recyclage. Le but d'Areva est d'intégrer au prix de ces contrats à long terme les investissements nécessaires à La Hague, et EDF rechigne un peu", commente-t-elle. Areva et EDF, dont l'Etat français détient environ 87% et 84,5% du capital environ, n'ont pas souhaité commenter ces informations. Le premier remboursement obligataire d'envergure d'Areva (975 millions d'euros) étant prévu pour septembre 2016, le groupe et l'Etat peuvent théoriquement se donner jusqu'au premier semestre de l'année prochaine pour s'entendre sur la taille de la recapitalisation. La question d'une ouverture du capital à des investisseurs étrangers, et notamment chinois, pourrait de nouveau se poser à cette occasion. Concernant l'EPR finlandais, Emmanuel Macron a indiqué que "compte tenu des montants engagés, on sait très bien que l'actionnaire majoritaire (l'Etat) aura son rôle à jouer". "On n'a pas la visibilité aujourd'hui sur ce sujet-là mais on ne va pas transférer ce risque du côté d'EDF", a-t-il confirmé. "La priorité du moment, c'est de le régler sur le plan opérationnel et contentieux, et là, c'est les deux opérateurs qui peuvent et doivent le faire." Le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, avait déclaré mi-juillet que son groupe ne serait pas exposé à ce futur EPR alors qu'Areva souhaitait un "partage équitable du risque" sur ce chantier, dont les retards et surcoûts l'ont conduit a enregistrer jusqu'ici environ 4,6 milliards d'euros de provisions. (Avec Emmanuel Jarry, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

0.00%
EDF
+0.50%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.