Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

RPT-LEAD 1-La France menace les dirigeants d'Uber de poursuites

Reuters26/06/2015 à 12:55

(Précise l'attribution de la dernière citation) * Deuxième journée d'action des chauffeurs de taxi * Le gouvernement engage un bras de fer avec Uber PARIS, 26 juin (Reuters) - La France a menacé vendredi les dirigeants d'Uber, et plus seulement les utilisateurs de l'application UberPOP, de poursuites pour incitation à des activités illégales, au deuxième jour du mouvement de protestation des taxis. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré qu'une plainte déposée jeudi par ses soins, au moment où des milliers de chauffeurs de taxis français protestaient, parfois violemment, contre les chauffeurs clandestins, concernait les déclarations des dirigeants de la société américaine. Ces derniers ont dit vouloir poursuivre leur activité de mise en relation grâce à UberPOP de chauffeurs et de clients pour le transport payant de passagers, bien qu'elle soit interdite par la loi Thévenoud d'octobre 2014. Le directeur général d'Uber France, Thibaud Simphal, a notamment estimé que les arrêtés pris par des préfets sur instruction du gouvernement pour interdire l'utilisation d'UberPOP, ne "changeaient rien" et qu'il y aurait toujours des clients et des conducteurs pour utiliser ses services. "Ces déclarations qui ont été faites hier sont des déclarations qui incitent les acteurs économiques ou des individus à poursuivre une infraction pénale", a déclaré Bernard Cazeneuve sur RTL. "C'est donc une infraction pénale." "UBERPOP DISSOUS", DIT HOLLANDE Dans la nuit, François Hollande, tout en condamnant les violences des taxis - 70 véhicules ont été endommagés et sept policiers blessés -, a appuyé cette stratégie. "UberPOP doit être dissous et déclaré illégal", a-t-il dit à Bruxelles en marge du Conseil européen. Le gouvernement s'est efforcé jeudi d'apaiser la colère des taxis en s'engageant à une mise en oeuvre de la loi, mais il n'a pas pu accéder à leur principale revendication : la fermeture de l'application UberPOP, qui suppose une décision de justice. Les propositions gouvernementales n'ont pas permis de mettre fin au mouvement des chauffeurs de taxis, qui ont poursuivi vendredi leur mouvement de protestation sur un mode mineur. Ils bloquaient ainsi vendredi la porte Maillot à Paris. A Marseille, ils ont prévu d'exercer une "forte pression" sur les principaux axes de circulation de l'agglomération et de perturber les accès aux gares et aéroport de la ville. La mise en oeuvre de la loi dite "Thévenoud", qui interdit l'application UberPOP, se heurte à un manque de moyens. Uber, qui juge cette interdiction contraire à la liberté d'entreprendre, a obtenu de la Cour de cassation que la question soit soumise au Conseil constitutionnel. Même si le gouvernement condamne les violences des taxis, c'est donc bien avec Uber qu'il a engagé un bras de fer, avec le soutien d'une grande partie de la classe politique. "Soutenir une activité qui encourage l'économie souterraine, la clandestinité, l'évasion fiscale, la fraude aux cotisations sociales, c'est quand même une manière de modernité qui ne relève pas du tout de la conception que j'ai de ce que doit être l'économie moderne", a ajouté Bernard Cazeneuve. (Emmanuel Jarry, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.