Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-LEAD 1-La France a lancé ses premières frappes aériennes en Syrie

Reuters27/09/2015 à 11:28

(Mastic titre) * Des cibles à Rakka auraient été visées, selon Le Monde * La France frappera chaque fois que sa sécurité sera en jeu * Les centres névralgiques de l'EI ciblés PARIS, 27 septembre (Reuters) - La France a annoncé dimanche ses premières frappes aériennes contre le groupe Etat islamique en Syrie et souligné qu'elle interviendrait à chaque fois que sa sécurité "serait en jeu". La France est désormais engagée sur deux fronts contre l'EI : l'Irak, où elle a mené quelque 200 frappes depuis septembre 2014 dans le cadre de l'opération Chammal, et la Syrie, où elle précise agir en autonomie. La présidence de la République, qui a publié un communiqué peu avant 08h00 (06h00 GMT), n'indique pas quand les frappes sur le sol syrien sont intervenues ni où. "La France a frappé en Syrie (...) sur la base de renseignements collectés au cours des opérations aériennes engagées depuis plus de deux semaines, dans le respect de notre autonomie d'action, en coordination avec nos partenaires de la coalition", dit-elle. Dans un entretien publié vendredi dernier dans Le Monde, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déclaré que la France viserait des "centres de formation de combattants étrangers", y compris français, sur le sol syrien destinés à frapper en Europe et en France en particulier. "Nous ne ciblons personne en particulier. Nous combattons non des individus mais un groupe terroriste composé de ressortissants de différentes nationalités, dans le respect du droit international humanitaire", avait-il dit. Selon Le Monde, des frappes auraient eu lieu jeudi dernier, le 24 septembre, contre des cibles à Rakka, dans le centre de la Syrie, ville considérée comme le fief de l'EI. François Hollande avait annoncé le 7 septembre que des frappes aériennes s'avéraient "nécessaires" contre l'EI, mais il avait exclu toute action au sol. Le lendemain, des appareils de l'armée de l'air française avaient entamé des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie pour identifier des objectifs. "ENGAGEMENT RÉSOLU" "Notre pays confirme ainsi son engagement résolu à lutter contre la menace terroriste que constitue Daesh. Nous le ferons à chaque fois que notre sécurité nationale sera en jeu", déclare dimanche la présidence française. Le 15 septembre dernier, devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre, Manuel Valls, avait déclaré que la France exerçait sa "légitime défense" et qu'elle choisirait "seule" ses cibles afin de ne pas "contribuer à renforcer" le régime de Bachar al Assad. Les autorités françaises avaient expliqué, sans plus de précisions, privilégier "les centres névralgiques et logistiques de Daesh, qui constituent la base arrière de leurs attaques contre notre population". Au-delà de cet engagement militaire, la France souligne dimanche que le conflit syrien nécessite "une réponse globale". "Plus que jamais, l'urgence est à la mise en place d'une transition politique, qui associe des éléments du régime et de l'opposition modérée, conformément au communiqué de Genève." "La France y est engagée. Elle y travaillera activement, avec l'ensemble des acteurs impliqués, en soutien aux efforts de l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie", Staffan de Mistura. Paris s'oppose à ce que Bachar al Assad soit impliqué dans le processus. La chancelière allemande, Angela Merkel, a estimé la semaine dernière qu'il fallait parler au dirigeant syrien dans le cadre d'un règlement global. D'autres responsables occidentaux ont laissé entendre que le numéro un syrien pourrait jouer un rôle dans une solution politique négociée à la crise, après plus de quatre ans d'une guerre qui a fait 240.000 morts. (Tangi Salaün et Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.