Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT LEAD 1-Des hommes et de l'armement envoyés sur le flanc est de l'Otan

Reuters26/10/2016 à 22:54
 (Mastic titre) 
 (Nouveau lead avec la réunion) 
    par Robin Emmott et Phil Stewart 
    BRUXELLES, 26 octobre (Reuters) - Le Royaume-Uni a annoncé 
mercredi son intention d'envoyer des chasseur en Roumanie l'an 
prochain tandis que les Etats-Unis ont promis des troupes, des 
chars et de l'artillerie à la Pologne, dans ce qui représente la 
concentration de forces de l'Otan aux frontières russes la plus 
importante depuis la guerre froide. 
    La nouvelle force massée par l'Otan dans l'est de l'Europe 
et dans la Baltique comprendra au total 4.000 hommes. Elle 
constitue une réponse mesurée aux quelque 330.000 troupes russes 
stationnées près de Moscou, a déclaré le secrétaire général de 
l'Otan Jens Stoltenberg, qui s'est exprimé lors de la réunion de 
mercredi, qui réunissait à Bruxelles les ministres de la Défense 
des pays de l'Alliance atlantique. 
    Jens Stoltenberg a fait valoir que sur le seul mois 
d'octobre, la Russie avait déployé des missiles balistiques 
Iskander à Kaliningrad et suspendu un accord sur le plutonium 
avec les Etats-Unis. Il a aussi accusé le Kremlin de continuer 
son soutien aux rebelles dans l'est de l'Ukraine. 
    Signe de la tension qui règne entre l'est et l'ouest, deux 
navires de guerre russes armés de missiles de croisière sont 
entrés mercredi en mer Baltique entre la Suède et le Danemark. 
    Pendant de temps, partie du nord de la Russie, une flotte 
russe composée de huit bâtiments se dirige vers la Syrie. Elle a 
franchi la Manche vendredi et se rapproche de Gibraltar. Elle ne 
sera finalement pas ravitaillée dans l'enclave espagnole de 
Ceuta comme certains l'avaient craint.   
    Avec ces 4.000 hommes, il s'agit pour l'Otan de donner suite 
à la promesse faite par ses dirigeants au mois de juillet. 
Ceux-ci s'étaient engagés devant les ex-Etats soviétiques 
d'Europe de faire à faire en sorte de dissuader la Russie après 
l'annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014.     
     
    RENFORCER LA DISSUASION 
    Le plan de l'Otan consiste à mettre en place quatre groupes 
de combat qui totaliseront 4.000 hommes à partir du début 2017. 
Cette force sera soutenue par la Force de réaction rapide de 
l'Otan (40.000 hommes) et, si nécessaire, d'autres forces 
d'appoint. 
    Dans ce cadre, le secrétaire américain à la Défense Ashton 
Carter a annoncé l'envoi d'un bataillon d'environ 900 hommes 
dans l'est de la Pologne et un autre force équipée de chars et 
d'autres équipements lourds qui traversera l'est de l'Europe. 
   "C'est un signe majeur de la volonté des Etats-unis de 
renforcer la dissuasion ici", a déclaré Ashton Carter. 
    Son homologue britannique Michael Fallon a indiqué que le 
Royaume-Uni enverrait un bataillon de 800 personnes en Estonie, 
appuyé par des soldats français et danois, à partir de mai. Les 
Etats-Unis veulent que les troupes soient en position à partir 
de juin. 
    Londres va aussi envoyer des chasseurs Typhoon en Roumanie 
pour patrouiller autour de la mer Noire, notamment pour soutenir 
la Turquie. 
    "Bien que nous quittions l'Union européenne, nous allons 
faire plus pour participer à la sécurité des flancs est et sud 
de l'Otan", a déclaré Michael Fallon. 
    Les autres pays de l'Otan ont rejoint les quatre groupes de 
combat dirigés par les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni 
et le Canada pour aller en Pologne, en Lettonie, en Estonie et 
en Lituanie. Le Canada a fait savoir qu'il allait envoyer 450 
hommes en Lettonie, qui seront rejoints par 140 militaires venus 
d'Italie. 
    L'Allemagne a dit qu'elle envoyait entre 400 et 600 soldats 
en Lituanie qui seront rejoints par des forces néerlandaises, 
norvégiennes, belges, croates et luxembourgeoises. 
 
 (Avec Sabine Siebold; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.