Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

E.ON

9.39EUR
+0.55% 
Ouverture théorique 0.00

DE000ENAG999 EOAN

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    9.36

  • clôture veille

    9.34

  • + haut

    9.46

  • + bas

    9.33

  • volume

    204 545

  • valorisation

    20 675 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    18.05.18 / 21:55:03

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter E.ON à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter E.ON à mes listes

    Fermer

RPT-Le marché compte sur la BCE pour doper les profits des sociétés cotées

Reuters09/06/2016 à 07:00
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée mercredi) 
    * La BCE a démarré ses achats d'obligations "corporate" 
    * Une incitation au refinancement de la dette 
    * Fiat, Telefonica, parmi les candidats au 
refinancement-Goldman 
    * Une aubaine pour des résultats à la peine en Europe : 
    * http://reut.rs/2553txN 
 
    par Sudip Kar-Gupta 
    LONDRES, 9 juin (Reuters) - Le programme d'achats 
d'obligations d'entreprise lancé par la Banque centrale 
européenne (BCE) mercredi devrait soutenir les profits à la 
peine des entreprises européennes en réduisant leurs coûts 
d'emprunt et en favorisant le refinancement de leurs dettes à 
des conditions plus avantageuses, estiment des analystes et des 
gérants.  
    La croissance des résultats pourrait ainsi bénéficier d'un 
coup de fouet qui pourrait sur le papier se traduire par une 
hausse à deux chiffres, prévoient certains analystes qui 
s'attendent aussi à des rachats d'actions voire à une 
accélération des opérations de fusions-acquisitions.  
    "Il y a ce coup de pouce qui démarre cette semaine", a dit 
Tim Barker responsable des investissements dans le crédit d'Old 
Mutual Global Investors, en référence au début des achats 
d'obligations corporate par la Banque centrale européenne, 
mercredi.   
    Le programme annoncé en mars et destiné à pousser les 
entreprises à investir et à embaucher en réduisant leurs coûts 
de financement a déjà déclenché une vague d'émissions 
obligataires pour un total de plus de 110 milliards d'euros, 
selon des données d'IFR.  
    Les titres émis par l'assureur Generali  GASI.MI , 
l'opérateur télécom Telefonica  TEF.MC  ou l'énergéticien Engie 
 ENGIE.PA  ont figuré parmi les premières cibles des achats de 
la BCE, ont dit des opérateurs et des investisseurs à IFR, un 
service d'information spécialisé sur les marchés du crédit de 
Thomson Reuters. 
    "Nous avons des actions Telefonica et la BCE apporte un 
soutien supplémentaire à des entreprises comme celles-là", a dit 
Andrea Williams, gérante actions européennes chez London Asset 
Management.  
    Pour Rory McPherson, responsable de la stratégie 
d'investissement de Psigma Investment Management, des 
entreprises du secteur des biens de consommation disposant de 
solides cash-flows, comme Unilever  ULVR.L , bénéficieront aussi 
du programme d'achats de la BCE.  
     
    CINQ ANNÉES DE VACHES MAIGRES POUR LES PROFITS 
    Il pourrait aussi ouvrir la voie à des rachats d'actions et 
à des opérations de fusions-acquisitions, ont dit des gérants, 
ce qui soutiendra la dynamique des profits des entreprises 
européennes, en recul sur trois des quatre dernières années en 
données agrégées et qui pourraient peiner à croître cette année. 
    Graphique sur l'évolution des prévisions de croissance des 
bénéfices par action des entreprises européennes depuis 2011:  
    http://reut.rs/2553txN 
     
    Selon UBS, le taux d'intérêt moyen payé par les entreprises 
européennes sur leur dette, aussi bien bancaire qu'obligataire, 
est de 2,8%. D'après l'indice Iboxx des entreprises non 
financières, le rendement moyen de leur dette en catégorie 
d'investissement ressortait à 1,15%, mardi.  
    L'écart signifie que si l'intégralité de la dette existante 
était refinancée, les résultats progresseraient de 11% environ, 
estime Nick Nelson, responsable de la stratégie actions 
européennes chez UBS.  
    De manière plus réaliste, il calcule que si les entreprises 
européennes refinançaient leurs dettes arrivant à échéance entre 
2016 et 2020, la réduction de la charge d'intérêt pourrait 
augmenter la croissance des résultats d'un à 1,5 point de 
pourcentage chaque année dans l'hypothèse d'un maintien des taux 
à leurs niveaux actuel.  
    "Cela peut sembler assez faible mais après cinq années sans 
croissance, et sachant que le consensus pour cette année est 
proche d'une croissance nulle, c'est mieux que rien."  
    Les entreprises lourdement endettées dans des secteurs comme 
la construction, les télécoms et les services aux collectivités 
seront les plus enclines à refinancer leur dette, ce qui 
améliorera leurs résultats et la rémunération de leurs 
actionnaires, ont dit des investisseurs.  
    Telecom Italia, Fiat Chrysler  FCH.MI , Telefonica et E.ON 
 EONGn.DE  figurent parmi les entreprises qui peuvent voir leurs 
résultats progresser si elles refinancent aux niveaux de taux 
actuels leurs dettes arrivant à échéance avant 2019, prévoit 
Goldman Sachs.  
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées

+0.55%
-0.57%
+0.70%
-0.04%
+0.79%
+0.59%
+1.86%
+0.80%
+0.91%
+0.63%
+0.28%
-1.20%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.