Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-Le Front national compte jouer les trouble-fête

Reuters11/06/2012 à 18:58

RPT-Le Front national compte jouer les trouble-fête

Répétition: coquille dans le titre.

par Gérard Bon

PARIS (Reuters) - Le Front national, qui a obtenu 13,6% des voix au premier tour des élections législatives, se maintiendra en principe dans la soixantaine de circonscriptions où il est présent au second tour et appellera à faire battre des candidats "nuisibles".

Le parti de Marine Le Pen espère faire rentrer dimanche prochain une poignée d'élus à l'Assemblée nationale, ce qui serait une première depuis 26 ans. Les sondages lui prédisent de 0 à 3 députés mais ses candidats vont tenter de forcer le sort dans une demi-douzaine de circonscriptions.

Dans les Bouches-du-Rhône et le Gard, deux candidats UMP ont dit hésiter à s'effacer au profit du FN, ouvrant une brèche dans le refus d'alliance prôné au niveau national.

"Le principe est le suivant : nous nous maintiendrons évidemment dans toutes les circonscriptions où nous sommes arrivés au second tour", a déclaré Marine Le Pen lors d'un point de presse.

Elle ajouté qu'elle expliciterait en fin de journée "les cas particuliers où nous aurions décidé de donner des consignes de vote différentes de celles qui consistent à ne se tourner ni vers l'UMP, ni vers le Parti socialiste".

La présidente du FN a déjà cité l'UMP Georges Tron, "que j'ai classé dans la catégorie des affreux et dont j'espère la défaite (...) dans l'intérêt supérieur de la France".

L'élu, qui a été mis en examen l'année dernière pour viol et agressions sexuelles, est arrivé loin derrière le candidat socialiste dans la 9e circonscription de l'Essonne.

Marine le Pen a confirmé qu'elle appellerait à faire battre l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, en ballottage face au PS dans la 4e circonscription de l'Essonne.

L'ex-ministre de l'Ecologie avait appelé à voter PS en cas de duel UMP-FN et fustigé le Front national dans un livre.

LE CAS MORANO PAS TRANCHÉ

Interrogée sur l'ex-ministre UMP Nadine Morano, menacée dans sa circonscription de Toul (Meurthe-et-Moselle) et qui n'a eu "aucun état d'âme" à en appeler aux électeurs frontistes, Marine Le Pen a dit que le cas n'était pas tranché.

"Madame Morano a été touchée par la grâce, probablement", a-t-elle ironisé, soulignant que cette proche de Nicolas Sarkozy n'avait "pas été économe en insultes" à l'égard de son parti.

Le "Rassemblement bleu Marine" s'est qualifié pour le second tour dans une soixantaine de circonscriptions sur 577. Il y aurait 32 triangulaires et 29 duels avec le FN (dont 20 avec la gauche), selon des chiffres encore officieux.

Pour avoir des élus, les espérances du FN portent en premier lieu sur la 11e circonscription du Pas-de-Calais, où Marine Le Pen est arrivée en tête (42,36%) devant le PS Philippe Kemel (23,50%), éliminant le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon (21,48%).

Steeve Briois, suppléant de la présidente du FN, mise sur une démobilisation de l'électorat de Jean-Luc Mélenchon, "qui est un peu déboussolé".

Un sondage "montre également que 20% de ses électeurs se reportent sur nous, ce n'est pas négligeable. D'autres n'auront pas envie d'arbitrer entre Marine Le Pen et le PS", prédit-il.

Marine Le Pen a raillé son adversaire socialiste. "Il a été pendant la campagne un candidat transparent, il sera un élu invisible, inodore, incolore et sans saveur et serait un député sans portée et donc inutile", a-t-elle dit.

COLLARD EN TÊTE DANS LE GARD

Les regards se tourneront aussi vers la 2e circonscription du Gard où l'avocat Gilbert Collard est arrivé en tête (34,57%) au coude-à-coude avec la socialiste Katy Guyot (32,87%). L'UMP Etienne Mourrut (23,89%) a dit "hésiter" à se maintenir, ce qui ferait le jeu de Gilbert Collard.

Marion Maréchal-Le Pen, 22 ans, a créé la surprise en arrivant en tête dans la 3e circonscription du Vaucluse (34,63%) devant l'UMP Jean-Michel Ferrand (30,03%).

Toutefois, l'annonce par la dirigeante du PS Martine Aubry du retrait de la PS Catherine Arkilovitch (21,98%) pour "faire barrage" au FN va limiter fortement les chances de la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

"Madame Aubry tient boutique (...) Toutes ces combines ne serviront à rien", a réagi sur BFM-TV Gilbert Collard, qui a appelé à nouveau l'UMP Etienne Mourrut à se désister pour lui dans le Gard.

Florian Phlippot, le directeur stratégique de campagne de Marine Le Pen, aura une carte à jouer dans la 6e circonscription de la Moselle. Arrivé second (26,34%), cet ex-chevènementiste affrontera en duel le socialiste Laurent Kalinowski (37,45%) et mise sur de bons reports de l'électorat UMP.

Dans cette circonscription, Marine Le Pen était arrivée en tête au premier tour de la présidentielle (29,78%). Mais Florian Philippot a dû faire face à la candidature dissidente d'Eric Vilain, investi en 2007 par le FN, qui n'a finalement récolté que 4% des voix.

Aux Saintes-Marie-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), la FN Valérie Laupies (28,98%) mise sur un retrait de l'UMP Roland Chassain (22,62%), hésitant lui aussi à se maintenir, pour battre le PS sortant Michel Vauzelle (38,40%).

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.