Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

RPT-France-Copé, en guerre contre la polygamie, veut incarner la "rupture"

Reuters11/09/2016 à 18:32
    LE CANNET, Alpes-Maritimes, 11 septembre (Reuters) - 
J ean-François Copé, qui se veut le candidat de "la droite 
décomplexée" dans la primaire d'investiture des 20 et 27 
novembre, a accusé dimanche la "gauche bien-pensante" de tolérer 
 la "situation inacceptable" de la polygamie en France. 
    Le député-maire (Les Républicains) de Meaux, qui fait partie 
des huit candidats présélectionnés pour la primaire de la 
droite, propose la suppression des droits sociaux "quand l'état 
de polygamie est avéré". 
    "Je pense qu'il faut avoir le courage d'engager la lutte 
contre un phénomène que tout le monde connaît mais dont personne 
ne parle", a-t-il lancé lors d'une réunion publique au Cannet, 
ville de sa directrice de campagne, la députée-maire Michèle 
Tabarot. 
    Devant plusieurs centaines de partisans, Jean-François Copé 
a estimé que la polygamie "concerne 200.000 personnes au bas 
mot" en France. 
    "Le plus scandaleux, c'est que les services sociaux le 
savent forcément mais manifestement ferment les yeux de même 
qu'une gauche bien-pensante, au nom d'un espèce de relativisme 
inouï, justifie la polygamie comme étant un mode de vie comme 
les autres", a-t-il dit. 
    L'élu veut identifier les familles polygames et les priver 
de droits sociaux dès que cette situation est avérée. 
    "Un service sera créé pour aider ces femmes à se réinsérer 
et à s'émanciper de ce système qui les rabaisse sur le modèle de 
ce que font certaines associations de quartier", a-t-il précisé. 
    Jean-François Copé, crédité de 1% à 2% d'intentions de vote, 
s'en est pris à Nicolas Sarkozy, auquel il ne pardonne pas de 
l'avoir mis en cause dans l'affaire dite "Bygmalion" pour 
laquelle il a été "totalement blanchi". L'ancien président est 
menacé d'un procès en correctionnelle dans le cadre de ce 
dossier. 
    "La droite, qui en 2007, avait promis la rupture ne l'a pas 
faite. Elle a reculé () je n'ai jamais compris pourquoi 
lorsqu'un homme de droite arrive au pouvoir, sa première 
préoccupation est de séduire les gens qui n'ont pas voté pour 
lui", a dit le député-maire. 
    "Il est un colosse qui dispose de tous les pouvoirs et de 
tous les moyens, un colosse réputé invincible. () Ceux-là ont 
oublié la belle histoire de David contre Goliath. Et ils ont 
peut être oublié aussi qu'il y a des colosses dont les pieds 
sont en argile", a-t-il lancé. 
 
 (Matthias Galante, édité par Sophie Louet) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.